Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’UCAC et l’université italienne catholique du Sacré-Cœur s’accordent pour un échange d’enseignants

L’UCAC et l’université italienne catholique du Sacré-Cœur s’accordent pour un échange d’enseignants

Paru le jeudi, 25 janvier 2024 16:05

L’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC) est désormais liée avec l’université du Sacré-Cœur, présentée comme le meilleur établissement universitaire confessionnel d’Europe, par un accord de partenariat académique. Cet accord prévoit la mobilité des enseignants entre ces deux institutions, uniquement pour ce qui est des formations liées à la santé. De même, les étudiants vont aussi bénéficier de ce pont académique.

L’accord prévoit aussi un échange d'expériences en matière d'enseignement et d'assistance entre l’UCAC et Sacré-Cœur. Les deux universités s’engagent de même à travailler sur des projets de recherche communs, toujours en rapport avec la formation dédiée aux métiers de la santé. Toujours en rapport avec ce partenariat, l’université catholique italienne Sacré-Cœur prend sur elle de fournir des équipements et du matériel à l’UCAC.

« En tant qu'université catholique, nous avons l’obligation de travailler pour avoir un impact sur la société, parallèlement à la mission d'éduquer les jeunes générations, comme nous l'a rappelé le pape François dans son récent discours à la Fédération internationale des universités catholiques (FIUC), en particulier dans le domaine de la santé et de l'assistance », a fait savoir le Pr Pier Sandro Cocconcelli, le doyen de la faculté de médecine et de chirurgie de Sacré-Cœur. Il ajoute : « ce nouveau projet témoigne une fois de plus de l'activité continue de notre université dans le vaste domaine de la solidarité internationale ».

Parmi les établissements de l’UCAC, on compte l’Ecole des sciences et de la santé (ESS), qui propose à ses étudiants une variété de formations en présentiel et en ligne. Ce qui permet à l’étudiant de choisir le mode qui correspond à ses disponibilités, selon les responsables de l’UCAC.

Michel Ange Nga 

● E-Arnaques


● Fact Cheking