Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Sud-Ouest : l’armée camerounaise déclare avoir tué six séparatistes

Sud-Ouest : l’armée camerounaise déclare avoir tué six séparatistes

Paru le jeudi, 25 mars 2021 06:50

L’armée camerounaise déclare avoir « neutralisé » six séparatistes anglophones à Foe Bakundu, un village situé dans le département de la Meme, dans la région en crise du Sud-Ouest. Ces séparatistes ont été tués lors d’une « opération spéciale » menée le 18 mars par le commandant du 6e Bataillon d’intervention rapide (BIR), le colonel Désiré Maidoang. L’un des séparatistes tués est le « général Spirito », de son vrai nom Akuroh Kadel.

Il est soupçonné par l’armée d’être impliqué dans plusieurs actes terroristes dans l’arrondissement de Mbonge, dont l’enlèvement d’un religieux. Sa mort avait déjà été annoncée en septembre 2020 lors d’un raid contre un camp de séparatistes dans la forêt de Bapo, près du village Bakundi, toujours dans la Meme. Selon la CRTV, sa dépouille a été exposée aux populations de Kumba ainsi qu’aux autorités de la ville qui ont réitéré l’appel aux combattants séparatistes à déposer les armes et à rejoindre les centres de désarmement, de démobilisation et de réintégration.

Depuis l’appel à déposer les armes lancé par le président Paul Biya, l’armée camerounaise a intensifié le combat qu’elle mène contre les séparatistes anglophones depuis 2017. En début du mois de mars en cours, l’armée a annoncé avoir tué une douzaine de séparatistes lors d’une opération dans le département de Bui (Nord-Ouest) et détruit un camp d’entraînement et de fabrications d’armes artisanales. L’opération faisait suite à la mort de deux soldats tués quelques jours plus tôt dans une embuscade tendue par des séparatistes à Kumbo.

P.N.N

Dernière modification le jeudi, 25 mars 2021 06:52

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.