Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Discours haineux : un forum pour pousser les journalistes à adopter des mécanismes d’autorégulation

Discours haineux : un forum pour pousser les journalistes à adopter des mécanismes d’autorégulation

Paru le lundi, 25 octobre 2021 16:21

En collaboration avec le gouvernement camerounais, le Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (UNOCA) et la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) organise du 26 au 29 octobre à Douala, un « Forum régional de sensibilisation et de renforcement des capacités des médias sur la prévention des conflits liés aux discours de haine et la lutte contre ce phénomène en Afrique centrale », renseigne la note d’information publiée à cet effet.

A la fin de ce forum, il est attendu des professionnels de l’information, « l’adoption d’instruments d’autorégulation ad hoc afin de s’engager à mettre résolument la liberté d’expression au service de la paix, notamment à travers des productions médiatiques privilégiant les critiques constructives », indique la même source.

Ces journalistes viendront d’Angola, du Burundi, du Cameroun, de la République centrafricaine (RCA), du Congo, de la République démocratique du Congo (RDC), du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Rwanda, de Sao Tomé-et-Principe et du Tchad. Ils seront édifiés sur « les contextes de la diffusion des messages haineux et leurs significations ainsi que sur les outils pour les prévenir et les combattre (et) l’impact de cette menace considérée par ailleurs comme une attaque contre la tolérance, l’inclusion, la cohésion sociale, l’unité nationale et la diversité ».

Deux autres forums de sensibilisation, en direction des régulateurs également, se tiendront au Tchad et en République démocratique du Congo.

L’organisation de ces rencontres par d’un constat : il y a une « alarmante montée de la xénophobie, du racisme et de l’intolérance, de la misogynie violente, de l’antisémitisme et de l’islamophobie dans le monde », dans cette sous-région, fait savoir l’ONU. Et pour contre cette haine qui se traduit tout d’abord dans les discours, l’ONU a décidé de mettre sur pied une stratégie et un plan d’action dont les objectifs sont premièrement de renforcer les efforts déployés par les entités des Nations Unies pour s’attaquer aux causes profondes et aux éléments moteurs des discours de haine. Deuxièmement, il s’agit d’aider le Système des Nations Unies à répondre efficacement aux conséquences sociétales des discours de haine, fait savoir l’ONU.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.