Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le MRC porte plainte contre huit journaux au Conseil national de la communication

Le MRC porte plainte contre huit journaux au Conseil national de la communication

Paru le mardi, 26 avril 2022 10:48

Dans un communiqué signé ce 25 avril, Ndong Christopher Nveh, le secrétaire général du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto (photo), annonce que sa famille politique a déposé une plainte au siège du Conseil national de la communication (CNC) contre huit journaux camerounais. Il s’agit de L’Elite, La République, Le National, Perspectives d’Afrique, Réalités plus, Le Pélican, L’Expression et Le Quotidien.

Pour le parti du principal challenger de Paul Biya à la présidentielle de 2018, ces titres « se sont illustrés par des accusations mensongères et insinuations grotesques, malsaines et calomnieuses visant globalement à présenter le Pr Maurice Kamto comme des comploteurs ennemis de la paix, des déstabilisateurs allant jusqu’à leur imputer la hausse des prix des produits sur le marché », écrit Ndong Christopher Nveh.

On se rappelle en effet que le 25 mars dernier, les manchettes de ces huit journaux brocardaient Maurice Kamto et le parti qu’il préside. C’est ainsi que le titre « Kamto et le goût du sang » barrait la une de L’Elite de Essomba Abena. Ce journal faisait alors savoir que le MRC cache une ambition funeste qui a pour but de paralyser le pays avec des grèves multisectorielles radicalisées. Ce 25 mars, c’était quasiment le même ton chez les autres journaux concernés par la plainte du MRC.

Sauf que le parti de Maurice Kamto dénonce des « insinuations » sans preuve. La plainte déposée au CNC le 21 avril dernier vise, entre autres, à rétablir l’honneur de leur leader parce que les militants estiment que cet honneur a été bafoué.

Pour le moment, les patrons des huit journaux accusés d’avoir porté atteinte à l’image de Maurice Kamto n’abondent pas en commentaires. « Nous attendons la convocation du CNC, qui sera certainement suivie d’une audition et d’une décision finale. Ce n’est qu’après cela que nous pourrons faire des commentaires particuliers », fait savoir Essomba Abena.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Procès des marcheurs de septembre 2020 : Maurice Kamto rejoint le collectif des avocats du MRC

Les détenus du MRC dénoncent leur maintien en détention malgré l’expiration de leur mandat de détention provisoire

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.