Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Brésil octroie un milliard FCFA au Cameroun pour l’amélioration du système national d’état civil

Le Brésil octroie un milliard FCFA au Cameroun pour l’amélioration du système national d’état civil

Paru le vendredi, 26 août 2022 10:09

Le Brésil vient d’octroyer plus d’un milliard de FCFA sous forme de don au Cameroun pour soutenir le Projet d’amélioration du système national d’état civil pour une citoyenneté active. Une convention a été signée à cet effet, ce jeudi 25 août 2022 à Yaoundé, par le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, l’ambassadrice du Brésil, Patricia Maria Oliveira Lima (photo) et le directeur général du Bureau national de l’état civil (Bunec), Alexandre Marie Yomo.

« Le Brésil, en 2000, a engagé un processus au niveau national qui lui a permis d’atteindre un taux d’enregistrement de pratiquement 99 %. Le Cameroun voudrait s’en inspirer afin d’améliorer son système d’état civil », a déclaré le Minepat à la télévision nationale. « Il est question de mobiliser toutes les informations nécessaires dans la perspective d’enregistrer les naissances, délivrer les actes de naissance, d’accompagner le citoyen dans la vie tout court parce que sans ces documents, nous ne sommes pas à même d’offrir, avec l’équité nécessaire à tout un chacun, les services publics offerts par l’État », a ajouté le membre du gouvernement.

Depuis 2006, le gouvernement camerounais a engagé la modernisation de l’état civil. Les activités menées à cet effet ont notamment permis d’améliorer le taux d’enregistrement des naissances des enfants de moins de cinq ans. Ce taux est passé de 66,1 % en 2014 selon l’enquête par grappes à indicateurs multiples réalisée par l’Institut national de la statistique (INS), à 70 % en 2020 d’après l’opération de collecte des données statistiques de l’état civil réalisée en 2019 par le Bunec.

Mais le système national qui reste manuel jusqu’à présent, ne permet pas encore de donner à chaque Camerounais une identité civile incontestable, et à l’État de produire des données fiables sur la population, instrument primordial de la planification et de pilotage des politiques publiques. « Pour remédier à cette situation, il est envisagé une gestion informatisée de l’état civil, avec reprise d’antériorité des actes d’état civil orientée vers la numérisation et la saisie des données d’identification des actes d’état civil », expliquait, en mars dernier, le DG du Bunec, Alexandre Marie Yomo, dans un entretien au quotidien national.

P.N.N

Lire aussi :

État civil : plus de 88 millions FCFA alloués aux communes pour établir 11 000 actes de naissance

État civil : en 2019, le Cameroun comptait 1,6 million d’élèves sans acte de naissance

Sous-déclaration des faits d’état civil : ignorance, négligence, analphabétisme, pauvreté… en cause

Dernière modification le vendredi, 26 août 2022 10:10

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes