Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La croisade sans fin de la Conac contre la corruption en milieu scolaire

La croisade sans fin de la Conac contre la corruption en milieu scolaire

Paru le lundi, 26 octobre 2020 10:59

La Commission nationale anti-corruption (Conac) a, dans le cadre d’une campagne nationale dénommée « rentrée scolaire 2020-2021 sans corruption », sillonné le Cameroun du 19 au 23 octobre en vue « de sensibiliser les élèves et les enseignants aux valeurs d’intégrité comme gage d’un Cameroun sans corruption ».

Il s’est agi pour les différentes équipes de la Conac déployées sur le terrain, précise un communiqué de son président, Dieudonné Massi Gams (photo), à l’intention de la communauté éducative, d’encourager la création des clubs d’intégrité dans les écoles, lycées et collèges. Elles ont, pour ce faire, affiché des messages de promotion de l’intégrité dans les établissements scolaires visités.

Cette campagne intervient après celle plutôt répressive menée lors des recrutements et des inscriptions. « C’est une période propice à la corruption, qui se traduit davantage par le monnayage des places, surtout dans les lycées », fait observer un membre d’un syndicat des enseignants.

« On a même l’impression que le phénomène a pris de l’ampleur cette année avec le Covid. À cause de cette pandémie, les pouvoirs publics dans le souci de faire respecter les mesures-barrières ont réduit le nombre d’élèves par classe. Au lieu de 50 000 FCFA exigés par exemple pour un recrutement dans une classe autre que la 6e par le passé, cette année il fallait débourser plus », s’étrangle un parent.

Et c’est justement pour cette raison que l’action de la Conac cible l’école. En 2019, elle a mené une tournée d’intégrité dans les établissements scolaires de Yaoundé. « Ne soyez plus une victime ou un complice silencieux des actes de corruption », avait partout martelé Dieudonné Massi Gams.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.