Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Santé : le Cameroun toujours aux prises avec la poliomyélite

Santé : le Cameroun toujours aux prises avec la poliomyélite

Paru le mardi, 26 octobre 2021 11:31

Un nouveau cas de poliomyélite a été détecté la semaine passée dans la région de l’Extrême-Nord. « Selon les premières informations, il s’agit d’un enfant de 13 mois qui n’est pas vacciné. Les parents sortent du Nigeria mais vivent depuis quatre ans au Cameroun. Les équipes sont en train d’aller sur le terrain pour avoir de plus amples informations. On sera davantage fixés d’ici deux jours », indiquent des sources au Programme élargi de vaccination (Pev), sous le couvert de l’anonymat. C’est le troisième cas de poliovirus détecté dans le pays depuis le début de l’année en cours.

Le 22 février 2021, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, avait déclaré une « urgence de santé publique » après la détection de deux cas de poliovirus de type 2 dans des prélèvements environnementaux au quartier de la Cité Verte, à Yaoundé. « Ces cas de poliovirus peuvent donner des paralysies. C’est pour cela que chaque fois qu’un cas est déclaré, on doit lancer une campagne de vaccination pour arrêter la circulation de ce virus », affirme Pr Séraphin Nguefack, neuropédiatre et président du Comité national des experts polio. La polio, qui peut être prévenue par le vaccin, est une maladie très contagieuse provoquée par un virus (le poliovirus) qui envahit le système nerveux et peut entraîner en quelques heures des paralysies irréversibles, voire la mort.

Elle touche principalement les enfants de moins de 5 ans, selon l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). Le Cameroun a été déclaré « libre de la circulation du poliovirus sauvage (PVS) » le 18 juin 2020, après plus de cinq années sans aucun cas déclaré et d’importants efforts de vaccination des enfants. Bien que les poliovirus dits « sauvages » soient éradiqués dans le pays, d’autres formes de poliovirus circulant de type 2 (PCDVc2) dérivé d’une souche vaccinale continuent de circuler et demeurent une menace. En mars 2021, le pays a inauguré son premier Centre de coordination pour la riposte contre le poliovirus à l’effet notamment de maintenir son statut de pays libre de PVS et de mettre fin à la circulation de toutes les formes de polio au Cameroun.

P.N.N

Lire aussi:

En pleine hésitation vaccinale, le Cameroun lance une campagne pour protéger 6 millions d’enfants contre la polio

Le Cameroun annonce une campagne de vaccination pour sauver son statut de pays libre de poliovirus sauvage

Le Cameroun crée son premier Centre de coordination pour la riposte contre la poliomyélite

La polio de retour au Cameroun, huit mois après le statut de pays libre de la circulation du poliovirus sauvage

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.