Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Tuérie d’élèves à Ekondo Titi : l’armée accuse la milice séparatiste du « general Ten Kobo »

Tuérie d’élèves à Ekondo Titi : l’armée accuse la milice séparatiste du « general Ten Kobo »

Paru le vendredi, 26 novembre 2021 08:47

C’est la milice du « general Ten Kobo » qui a mené l’attaque du 24 novembre dernier à au Lycée bilingue d’Ekondo Titi. Ce groupuscule séparatiste est « par ailleurs déjà responsable de l’enlèvement et la séquestration de quelques délégués départementaux du département du Ndian le 15 juin dernier ». C’est ce qu’affirme le ministère délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) dans un communiqué signé le 25 novembre.

D’après le capitaine de vaisseau Cyrille Atonfack, chef de la division de la communication du Mindef, qui rapporte les faits, « une dizaine d’assaillants sécessionnistes perfidement vêtus d’uniformes militaires et munis d’armes automatiques a fait irruption au Lycée bilingue (…) et a froidement ouvert un feu nourri et aveugle en direction des salles de classe où se trouvaient déjà des élèves et des enseignants en cours avant d’actionner un engin explosif ».

La même source fait le bilan de cette attaque qui a eu lieu alors qu’il était un peu plus de 8 heures du matin : cinq personnes tuées dont une enseignante et quatre élèves âgés de 12 à 17 ans, sept élèves blessés dont un grièvement.

L’armée affirme avoir engagé un ratissage pour retrouver les assaillants, mais ne dit pas si cette opération a abouti à l’arrestation des mis en cause.

L’attaque d’Ekondo-Titi a provoqué une vague d’indignation dans l’opinion et suscité de nombreuses condamnations de la part d’acteurs politiques à l’instar de l’Union européenne.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.