Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Conférence épiscopale : les évêques plaident pour un retour à la paix sociale au Cameroun

Conférence épiscopale : les évêques plaident pour un retour à la paix sociale au Cameroun

Paru le mercredi, 27 avril 2022 10:51

Réunis cette semaine à Yaoundé pour la 47e Assemblée plénière de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC), les évêques prient pour une amélioration des conditions de vie des Camerounais. Le président de la CENC, Mgr Abraham Kome, dans son discours d’ouverture, rappelle pour cela une maxime du philosophe français Edgar Morin, pour qui vivre c’est autre chose que survivre.

« Que notre prière contribue à faire tendre notre nation, de façon plus déterminée, vers ce type de communauté dont nous parle Saint-Luc, où on avait un seul cœur, mettant tout en commun pour que nul ne soit dans l’indigence », a fait savoir Mgr Abraham Kome.

Mais la CENC ne fait pas que prier. Mgr Abraham Kome interpelle aussi les autorités publiques : « nous prions toutes les forces vives de notre pays, de ne pas sous-estimer le mécontentement de la grande majorité de nos compatriotes qui, de façon sourde ou active, expriment leur légitime soif de vivre. Souvenons-nous avec Luc 12, 13, combien les familles fortes et unies peuvent se déchirer suite aux questions de partage des héritages ».

Ce n’est pas la première fois cette année que l’Église Catholique s’inquiète du maelström social actuel. Il y a tout d’abord eu au mois de janvier, une rencontre à Ngaoundéré pendant laquelle les évêques ont longuement abordé les problèmes sociaux actuels. « Nous relevions déjà quelques éléments qui assombrissaient la vie de notre pays », se rappelle le président de la CENC.

Parmi ces éléments assombrissant, la CENC cite : la pandémie du Covid-19, la flambée des prix de première nécessité, « la promotion mollement brimée d’un tribalisme visant à opposer les pauvres entre eux », etc. Et depuis la rencontre de Ngaoundéré, les évêques regrettent que d’autres « formes d’injustices sociales » n’arrêtent pas de s’amonceler.

De même, plusieurs prélats et des laïcs engagés se sont retrouvés à Mariemberg, le week-end dernier, pour prier pour la paix dans les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord, toutes en proie à une insécurité sociale depuis des années.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Guerre en Ukraine : l’église catholique au Cameroun prie pour la paix à la demande du pape François

La Police nationale redoute des attentats de séparatistes anglophones dans les églises catholiques

Vaccin contre le cancer du col de l’utérus : l’Eglise catholique exige une « réflexion » scientifique et éthique

Dernière modification le mercredi, 27 avril 2022 10:53

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun