Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Au moins 500 femmes à opérer de fistules obstétricales en 2021, une maladie qui affecte 20 000 personnes au Cameroun

Au moins 500 femmes à opérer de fistules obstétricales en 2021, une maladie qui affecte 20 000 personnes au Cameroun

Paru le jeudi, 27 mai 2021 12:01

« Des engagements fermes ont été pris pour que d’ici la fin de cette année, au moins 500 femmes souffrant de fistules obstétricales bénéficient de la chirurgie réparatrice dont le coût moyen de l’opération s’élève à environ 300 000 FCFA », indique le ministère de la Santé publique (Minsanté). Jusqu’ici, la stratégie nationale de l’élimination de la fistule obstétricale permet à au moins 100 femmes de bénéficier d’une chirurgie réparatrice par an, alors que l’on estime à 20 000 le nombre de cas qui nécessitent une intervention chirurgicale. Celle-ci permet de guérir jusqu'à 90% des patientes, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Au Cameroun, 2000 nouveaux cas sont détectés chaque année, d’après l’enquête à indicateurs multiples par grappes réalisée en 2014. La grande majorité des femmes affectées par cette maladie sont jeunes et issues de familles démunies pour prendre en charge leurs frais médicaux, précise la même source. Depuis 2014, le centre de réparation de l’Hôpital protestant de Ngaoundéré (Adamaoua) organise des campagnes d’opérations chirurgicales gratuites de fistules obstétricales, dans le cadre d’un programme de coopération entre le gouvernement camerounais et le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP). Le centre envisage d’opérer 46 femmes malades cette année.

A ce jour, plus de 600 femmes en Afrique centrale y ont déjà été prises en charge. En rappel, la fistule obstétricale est l’une des lésions les plus graves et les plus dangereuses susceptibles de survenir lors d’un accouchement. Il s’agit d’une perforation entre le vagin et la vessie ou le rectum, due à un arrêt prolongé du travail en l’absence de soins obstétricaux. Elle est l’une des causes majeures de mortalité maternelle et néonatale au Cameroun. Parce qu’elle provoque l’incontinence, cette maladie humiliante conduit à la stigmatisation, à la marginalisation et à l’isolement des patientes.

P.N.N.

Lire aussi:

https://www.stopblablacam.com/societe/2207-4608-adamaoua-des-operations-chirurgicales-gratuites-pour-les-femmes-victimes-des-fistules-obstetricales

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.