Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : vers l’extradition d’une vingtaine de trafiquants d’armes ambazoniens appréhendés au Nigeria

Crise anglophone : vers l’extradition d’une vingtaine de trafiquants d’armes ambazoniens appréhendés au Nigeria

Paru le vendredi, 27 août 2021 11:33

D’après Klein Reporters, les autorités nigérianes pourraient extrader dans les prochains jours vers le Cameroun plus d’une vingtaine de combattants séparatistes. Ils ont été appréhendés il y a trois mois par la police nigériane non loin de la frontière camerounaise.

Lambert Hasam, leader du groupe terroriste Black Bamba, a été interpellé en même temps que des membres de son commando en pleine possession d’engins explosifs pouvant agir sur un rayon de près d’un kilomètre.

De père nigérian et de mère camerounaise, Lambert Hasam, présenté par le journal camerounais The Guardian Post comme un trafiquant d’armes notoirement connu, acheminait armes et engins explosifs au Cameroun dans des bidons d’huile. Pour Klein Reporters, il est sans doute l’un des leaders des mouvements séparatistes armés revendiquant le plus grand nombre d’actes horribles.

A l’en croire, Lambert Hasam a contraint de nombreux Camerounais à se réfugier au Nigeria à partir de 2017. Après les avoir assistés pendant quelque temps avec l’aide d’une ONG, il va par la suite les enrôler pour combattre les forces de défense et de sécurité camerounaises.

D’ailleurs, « une vidéo reçue par Klein Reporters présente vraisemblablement Hasam en train d’activer un engin explosif avec une télécommande à distance, faisant deux morts et plusieurs blessés parmi les soldats camerounais », écrit le journal.

En 2018, Lambert Hasam a échappé à un assaut de l’armée camerounaise qui avait réussi à capturer plusieurs de ses combattants. Libérés par décret présidentiel à l’issue du Grand dialogue national tenu fin 2019, « la plupart d’entre eux ont repris les armes contre les forces de défense et de sécurité sur ordre de Hasam », fait savoir Klein Reporters.

L’éventualité de son extradition est évoquée alors que le Cameroun et le Nigeria viennent, à l’issue de la 8e session du Comité de sécurité transfrontalière tenue à Abuja, la capitale fédérale nigériane, de prendre de nouvelles résolutions pour combattre l’insécurité à leur frontière commune.  

D.M.

Dernière modification le vendredi, 27 août 2021 11:34

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.