Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Cinq policiers traduits en justice pour « traitement inhumain », la mesure fait jaser au sein de la police

Cinq policiers traduits en justice pour « traitement inhumain », la mesure fait jaser au sein de la police

Paru le lundi, 27 septembre 2021 01:39

Le délégué général à la sureté nationale (DGSN), Martin Mbarga Nguelé, a traduit « devant les instances judiciaires et disciplinaires compétentes », cinq policiers accusés de « traitement inhumain » infligé à un citoyen, ainsi que le civil qui filmait la scène. « Ils ont donc été déférés ce vendredi 24 septembre 2021 à 9 heures au parquet d’instance du centre administratif de Yaoundé, en même temps que le nommé Kamga William, auteur de la vidéo », informe le DGSN dans un communiqué.

Il y a quelques jours, dans une vidéo de 33 secondes devenue virale, on voit des policiers frapper à plusieurs reprises un homme immobilisé au sol, à l’aide d’une machette et d’une matraque. Ceux-ci lui reprochent d’avoir volé. « Enlève les mains. Tu vas encore voler ? », entend-on clairement l’un d’entre eux dire en assénant des coups de matraque aux fesses du suspect, pendant qu’un autre policier est placé sur ses pieds. Un troisième policier va à son tour frapper la victime en usant du plat de la machette.

Le patron de la police a reconnu que ces faits se sont déroulés au commissariat de sécurité publique du 18e arrondissement de la ville de Yaoundé et impliquent trois gardiens de la paix, un inspecteur et un officier de police.

Les mesures prises contre eux sont appréciées pas l’opinion, mais provoque l’ire de certains policiers approchés par SBBC. Ceux-ci déplorent que la hiérarchie de la police soit prompte à sanctionner, mais pas à récompenser. « Pourquoi la sanction est-elle aussi expéditive à la police et la récompense aussi nonchalante ? », s’interroge l’un d’eux, tandis qu’un autre déplore le fait que les avantages n’augmentent pas avec le grade. « Pour la sanction c’est express, mais pour l’intégration les avancements et autres, il faut attendre », renchérit un autre.

Ces policiers confirment d’ailleurs la version du DGSN sur cette affaire : « c’est le plaignant qui a sollicité la police pour un cas de vol qui a filmé la scène de bastonnade de son suspect et a partagé la vidéo à un tiers ».

L.A.

Lire aussi :

Yaoundé : des procédures judiciaires et disciplinaires contre des policiers auteurs d’exactions sur un civil

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.