Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Transfusion sanguine : le Cameroun satisfait moins de 25 % d’un besoin de 400 000 poches de sang par an

Transfusion sanguine : le Cameroun satisfait moins de 25 % d’un besoin de 400 000 poches de sang par an

Paru le vendredi, 27 novembre 2020 11:09

Le Cameroun s’active pour donner corps au Centre national de transfusion sanguine (CNTS), créé par décret présidentiel du 12 février 2019. Ceci afin de mieux répondre à un besoin de 400 000 poches de sang par an satisfait.

Un besoin jusqu’ici satisfait à moins de 25 %. En 2018 par exemple, le pays n’a pu collecter que 94 873 poches de sang.

« A cause de cette pénurie, beaucoup de Camerounais perdent la vie. Grâce au système de collecte des dons de sang que veut mettre sur pied Expertise France à travers l’Agence française de développement (AFD), la vie de plusieurs Camerounais sera sauvée », indique Dora Ngum Shu, Directrice générale du CNTS.

La mise en place du CNTS était au cœur d’une rencontre le 23 novembre 2020 entre le Secrétaire général du ministère de la Santé publique, Pr Louis Richard Njock, les représentants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’AFD et Expertise France ; le partenaire technique du gouvernement.

Il s’agit de construire et d’équiper un CNTS dans les régions du Centre et du Sud, des centres interrégionaux dans le Nord, le Littoral, Sud-ouest, l'Ouest, le Nord-Ouest et l'Est.

Le projet, qui prévoit aussi l’équipement de 98 hôpitaux de district pour la conservation du sang, est financé à hauteur d’environ 9 milliards FCFA par la Banque islamique de développement.

Au-delà des équipements, le projet vise à instaurer une culture du don de sang en transformant le système actuel basé sur le remplacement des poches de sang par les familles en un système de don de sang régulier.

D.M

Dernière modification le vendredi, 27 novembre 2020 11:11

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.