Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les dépenses du Cameroun en évacuations sanitaires à l’étranger triplent en une dizaine d’années

Les dépenses du Cameroun en évacuations sanitaires à l’étranger triplent en une dizaine d’années

Paru le vendredi, 28 février 2020 12:03

La secrétaire générale du ministère de la Santé publique, Sinata Koula Shiro, a révélé dans son discours de présentation des vœux à son ministre, le 21 février 2020, que les évacuations sanitaires à l’étranger ont coûté près de 1,5 milliard de FCFA au Trésor public camerounais en 2019.

Bien qu’elles soient passées de 124 en 2018, à 114 en 2019, les dépenses en évacuations sanitaires à l’étranger, qui ne bénéficient qu’aux membres du gouvernement et assimilés, ainsi qu’aux agents de l’État, ont épousé une tendance haussière ces dix dernières années. Elles ont même triplé en une dizaine d’années. En 2008, le ministère de la Santé publique a comptabilisé une soixantaine d’évacuations sanitaires hors du pays, pour une facture globale d’environ 500 millions de FCFA.

Même si, pour un responsable du ministère des Finances chargé du déblocage des fonds destinés aux évacuations sanitaires, « la hausse ou la baisse du nombre des évacuations, qui coûtent en moyenne 10 millions de FCFA l’une, n’a pas un lien étroit avec le montant global déboursé par l’État. Car, le coût d’une évacuation est fonction de la pathologie ».

Selon les experts de la santé, la hausse des évacuations sanitaires à l’étranger s’explique par le manque d’équipements appropriés, opérationnels à 20 ou 25% pour ceux qui existent, et le déficit de spécialistes pour certaines pathologies.

Pour inverser cette tendance, le gouvernement camerounais a lancé depuis 2008 la modernisation du plateau technique de certains hôpitaux et la construction de structures de santé de référence.

Bon nombre de ces investissements ont été réalisés dans le cadre d’un Programme d’urgence triennal doté d’une enveloppe de près de 1000 milliards de FCFA, sans pour autant infléchir la courbe des dépenses en évacuations sanitaires. Cet état des choses peut trouver une explication dans les mauvaises pratiques qui entourent certaines de ces opérations. Pour y mettre fin, le ministre des Finances a par exemple décidé, cette année, de ne plus payer les frais destinés aux évacuations sanitaires directement aux malades.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.