Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Retour triomphal au pays pour Francis Ngannou, hissé au panthéon des meilleurs sportifs camerounais

Retour triomphal au pays pour Francis Ngannou, hissé au panthéon des meilleurs sportifs camerounais

Paru le mercredi, 28 avril 2021 16:16

Retour triomphal au Cameroun pour Francis Ngannou. Le champion du monde des poids lourds de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus importante ligue mondiale d’arts martiaux mixtes (MMA), a été reçu en grande pompe ce mercredi 28 avril à Yaoundé par le ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi.

Une cérémonie au cours de laquelle l’athlète de 34 ans a présenté sa ceinture d’or au Minsep. Il a également reçu par la même occasion la lettre de félicitations que le président Paul Biya lui a adressée le 30 mars dernier, après sa victoire par K.-O. au deuxième round face à l’Américain Stipe Miocic. Cette lettre était accompagnée d’une « enveloppe symbolique », selon la CRTV.

En devant le premier Camerounais et le premier Africain champion du monde des poids lourds de l’UFC, le chef de l’État estime que Francis Ngannou « a hissé au plus haut niveau le drapeau du Cameroun » et appartient désormais au « cercle des illustres athlètes camerounais qui font la fierté de leur pays à travers le monde ». À l’instar du physicien Arsène Stéphane Tema Biwole, du mathématicien et informaticien Thystère Djob Mvondo ou encore de l’écrivaine Djaïli Amadou Amal, présentés par le président comme des modèles à suivre.

En revenant au Cameroun, Francis Ngannou honore ainsi la promesse faite il y a trois ans de ramener « la ceinture à la maison ». Il espère désormais que son nouveau statut sera un « exemple de foi et de détermination » pour tous les jeunes Camerounais, lui dont le parcours a été des plus chaotiques. « Au départ, personne n’aurait cru, moi-même je n’avais pas vraiment cru. Je viens de nulle part pour être champion du monde aujourd’hui. S’il fallait vraiment choisir, je n’aurais pas été celui qui aurait été choisi vu les circonstances », a-t-il déclaré à la radio publique.

« Nous avons une force, une détermination et aussi une nation qui nous soutient, un peuple qui est derrière nous », a-t-il ajouté à l’endroit de ses jeunes « frères ». Avant Yaoundé, c’est à Douala que Francis Ngannou a d’abord fêté son titre ce lundi avec les autorités de la ville et les populations. Il a notamment rencontré le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua et a communié avec la population à travers un tour de la ville.

P.N.N

Lire aussi:

Paul Biya félicite Francis Ngannou, qui a « hissé au plus haut niveau le drapeau du Cameroun »

MMA : à 34 ans, le Camerounais Francis Ngannou devient le premier Africain champion du monde poids lourds de l’UFC

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.