Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : face à l’afflux des patients, de nouvelles capacités d’accueil en préparation

Covid-19 : face à l’afflux des patients, de nouvelles capacités d’accueil en préparation

Paru le jeudi, 28 mai 2020 16:22

Le bilan de coronavirus (Covid-19) s’alourdit au Cameroun, où l’on enregistre désormais 5436 cas positifs, dont 2860 cas actifs et 177 décès à la date du mercredi 27 mai 2020. Selon le rapport sur la situation de l’épidémie de Covid-19 au Cameroun (du 21 au 25 mai 2020), les 1394 lits disponibles dans les unités de prise en charge des cas dans les 10 régions du pays sont tous déjà occupés.

Les centres hospitaliers, notamment ceux des régions les plus touchées (Centre, Littoral et Ouest), croulent sous l’arrivée des patients atteints de symptômes lourds du coronavirus (toux, fièvre et difficultés respiratoires).

« Lorsqu’il y a eu un assouplissement dans les mesures, la population a interprété cela comme une victoire du Cameroun sur la Covid-19. Cette compréhension est en train de produire ses effets. Nous avons une affluence des formes sévères, à la fois liée au grand nombre de cas, mais aussi à la sollicitation tardive du système de santé », explique le Pr Eugène Sobngwi. Le coordonnateur de l’équipe soignante en charge des patients du Covid-19 à l’hôpital central à Yaoundé s’exprimait dimanche à la CRTV, la télévision nationale.

Nouvelles capacités d’accueil

 « On est en pleine décentralisation. Il va falloir qu’on capacite le district de santé avec les transferts des moyens nécessaires pour qu’il puisse absorber, à son niveau, notamment au moins des formes légères à modérées. Ce serait absolument dramatique de mettre dès à présent une pression extrême sur l’hôpital », affirme ce membre de l’Académie des sciences et conseiller médical de l’hôpital central.

À l’en croire, cela soulagerait les hôpitaux en manque de ressources et permettrait aux autres services de fonctionner normalement. La maladie étant dans la phase communautaire considérée comme « la plus redoutable » d’une épidémie, le nombre de cas devrait encore rapidement augmenter.

En mars dernier, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a notamment déclaré que des mesures sont en train d’être mises en œuvre avec les maires des villes pour l’accueil des malades, au cas où la capacité des structures actuellement sollicitées pourrait être dépassée.

Le 26 mai, le Minsanté a procédé à la visite d’évaluation des travaux à l’ancien immeuble Orca, érigé en centre spécialisé de prise en charge de Covid-19 à Yaoundé, épicentre de l’épidémie. Ce centre, dont les travaux sont quasiment achevés, est destiné à prendre en charge 320 patients. Ce qui « va renforcer les actions déjà entreprises par le gouvernement pour une prise en charge optimale de la pandémie au Cameroun », indique-t-on au Minsanté.

P.N.N

Lire aussi :

Pour Pierre Hele, la solution au Covid-19 se trouve dans la nature

Covid-19 : après de nouveaux doutes sur l’efficacité de la chloroquine, le Cameroun mise désormais sur Mgr Kleda

Covid-19 : le Cameroun enregistre 2000 cas de plus en deux semaines

Dernière modification le jeudi, 28 mai 2020 16:23

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.