Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La Croix-Rouge camerounaise épinglée pour violation du droit du travail

La Croix-Rouge camerounaise épinglée pour violation du droit du travail

Paru le vendredi, 28 mai 2021 11:40

Dans une correspondance datée du 28 mai 2021, le délégué régional du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss) du Centre met en demeure la présidente de la Croix-Rouge camerounaise (CRC), Cécile Akame Mfoumou, de se conformer à la réglementation du travail.

Cette mise en demeure fait suite à un contrôle effectué le 21 janvier qui a permis de faire le constat « de multiples infractions en matière de droit du travail ». Le Mintss donne 30 jours à la CRC pour soumettre à son visa la convention des visites et de soins avec un médecin agréé en médecine du travail.

Les contrôleurs du travail reprochent à l’organisation humanitaire d’employer certains personnels sans contrats de travail et sans bulletins de salaire. Toujours selon les constats de la délégation régionale du Travail et de la Sécurité sociale pour le Centre, le CRC ne respecte pas le droit aux congés pour une partie des personnes qui y sont en service.

D’après la correspondance, la présidente de la CRC est sommée d’élaborer sans délai des contrats de travail et un planning de départ en congés de ses employés. Elle dispose de 7 jours pour l’élaboration des bulletins de paie des personnels et de 30 jours pour présenter le rapport médical annuel de tous les employés.

Faute par elle de s’exécuter, le Mintss agite la menace d’application des sanctions prévues par le code du travail et du Code pénal.

La Croix rouge camerounaise n’a pas encore réagi officiellement à ces récriminations des contrôleurs du travail. Mais sous anonymat, des cadres de l’ONG contestent les accusations formulées à la suite du contrôle de janvier dernier.

« L’administration fait souvent une confusion en considérant la Croix-Rouge comme une entreprise alors qu’elle est une organisation humanitaire. Elle emploie un personnel disposant de contrats de travail et affiliés à la CNPS. Mais le plus gros des effectifs est constitué de volontaires qui reçoivent une indemnité en fonction des interventions », a réagi une source interne à la Croix rouge camerounaise.

D.M.

 

Dernière modification le vendredi, 28 mai 2021 11:42

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.