Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Nord-Ouest : des laissez-passer préalables à circulation des motos dans le Bui

Nord-Ouest : des laissez-passer préalables à circulation des motos dans le Bui

Paru le vendredi, 28 mai 2021 19:06

Un arrêté préfectoral soumet les conducteurs de motos à un régime d’autorisation dans le département du Bui, au Nord-Ouest du Cameroun. Le texte signé le 25 mai par Lanyuy Henry Ngwanyi, préfet du Bui prend effet dès le 1er juin 2021 dans l’ensemble des six communes de son unité de commandement.

Selon l’autorité administrative, ces laissez-passer doivent être délivrés par les sous-préfets et les autorités municipales. Des mesures similaires sont également en vigueur dans le Donga Mantug et la Mezam où les opérateurs des motos sont suspectés de complicité avec les groupes d'inspiration sécessionniste qui sèment la terreur dans les régions anglophones du pays.

La décision de Lanyuy Henry Ngwanyi vise donc à assainir l’activité des motos, principal moyen de transport des combattants ambazoniens. Les autorités administratives et militaires multiplient les mesures pour faire face à la recrudescence des kidnappings et attaques terroristes imputés à ces mouvements qui revendiquent la création d’un État imaginaire dénommé « Ambazonia ».

Ce projet séparatiste est à l’origine d’une lutte armée qui secoue le Cameroun depuis 5 ans. Alors que les forces républicaines œuvrent à la pacification de ces zones en crise, le département du Bui fait aujourd’hui partie des zones plus affectées par les exactions séparatistes. 

Lors de la rencontre avec le patronat camerounais le 18 mai dernier, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute a cité les départements du Bui et de la Momo dans le Nord-ouest et celui du Lebialem dans le Sud-Ouest comme étant les zones les plus instables. Cela en raison de l'enclavement de ces zones où les rebelles séparatistes peuvent agir et décamper sans risque de se faire rattraper.

Vanessa Ngono Atangana

Lire aussi:

Crise anglophone : les milices séparatistes plus actives dans les départements du Lebialem, du Bui et de la Momo

Crise anglophone : malgré l’accalmie, le Bui préoccupe toujours l’armée

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Après l'avoir annoncé, Sosthene ABEGA met au point un four à gaz Made in Cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.