Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le pape exprime sa «douleur» et son «affection» au Cameroun après la tuerie d’élèves à Kumba

Le pape exprime sa «douleur» et son «affection» au Cameroun après la tuerie d’élèves à Kumba

Paru le mercredi, 28 octobre 2020 13:42

Le pape François a exprimé ce mercredi 28 octobre, à l’issue de l’audience générale, sa «douleur» pour la mort des élèves tués samedi 24 octobre dans l’attaque de leur école à Kumba, dans la région du Sud-Ouest en proie à la crise anglophone depuis fin octobre 2016. «Je m’unis à la douleur des familles des jeunes étudiants qui ont été tués de façon barbare samedi dernier à Kumba, au Cameroun», a déclaré le souverain pontife. Il a dit éprouver une «grande perplexité» face à «un acte si cruel et insensé qui a arraché la vie à de petits innocents alors qu’ils suivaient les leçons à l’école».

Le pape François a exprimé ce mercredi 28 octobre, à l’issue de l’audience générale, sa «douleur» pour la mort des élèves tués samedi 24 octobre dans l’attaque de leur école à Kumba, dans la région du Sud-Ouest en proie à la crise anglophone depuis fin octobre 2016. «Je m’unis à la douleur des familles des jeunes étudiants qui ont été tués de façon barbare samedi dernier à Kumba, au Cameroun», a déclaré le souverain pontife. Il a dit éprouver une «grande perplexité» face à «un acte si cruel et insensé qui a arraché la vie à de petits innocents alors qu’ils suivaient les leçons à l’école».

Publiée par Stopblablacam sur Mercredi 28 octobre 2020

Le pape a plaidé pour la fin du conflit dans les régions anglophones. «Que Dieu illumine les cœurs, pour que de tels gestes ne se répètent jamais plus et pour que les régions meurtries du Nord-Ouest et du Sud-Ouest Ouest du Cameroun puissent enfin retrouver la paix! Je souhaite que les armes se taisent et que puissent être garantis à tous la sécurité et le droit de tout jeune à l'éducation et à un avenir», a déclaré le Saint-Père, tout en exprimant son «affection» aux familles, à la ville de Kumba et à tout le Cameroun.

Samedi, une dizaine d’hommes lourdement armés a fait irruption, sur trois motos, dans l’enceinte du complexe scolaire «Mother Francisca International Bilingual Acadamy» et a ouvert le feu sur des élèves qui suivaient les cours dans les salles de classes, avant de prendre la fuite. Au moins sept enfants âgés de 9 à 12 ans ont été tués et une dizaine d’autres blessés, dont certains grièvement, selon le bilan officiel. L’attaque a été unanimement condamnée aussi bien par la communauté nationale qu’internationale. 

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.