Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Frais exigibles : les établissements scolaires pénalisés par les décaissements tardifs des paiements électroniques

Frais exigibles : les établissements scolaires pénalisés par les décaissements tardifs des paiements électroniques

Paru le lundi, 28 décembre 2020 11:18

Les établissements scolaires publics de l’ordre secondaire peinent à accéder aux frais de scolarité exigibles payés par les élèves. Cette situation est dénoncée par le Syndicat national autonome de l’enseignement secondaire (SNAES) qui pointe un doigt accusateur sur la banque Afriland First Bank Cameroun, dans une correspondance adressée au Premier ministre, Joseph Dion Ngute.

Selon Roger Kaffo Fokou, le secrétaire général du SNAES qui signe la lettre, depuis deux années, Afriland First Bank Cameroun domiciliataire des fonds collectés par Campost, Express Union, MTN et UBA, accuse du retard dans le décaissement des fonds au profit des établissements secondaires concernés.

Le mouvement syndical soutient que ces deux dernières années ces décaissements n’ont eu lieu qu’en fin novembre, décembre pour certains établissements et pas avant janvier pour d’autres. Il ajoute que « nombre d’établissements scolaires attendent d’ailleurs encore le décaissement des arriérés sur les collectes de l’année scolaire 2019-2020 ».

Fonctionnement ralenti

Pour équiper leurs écoles, les chefs d’établissements sont obligés de puiser dans les caisses des Associations des parents d’élèves et d’enseignants (APEE). Mais ces ressources sont très souvent limitées. D’autres recourent aux crédits. Ce qui a pour conséquence de renchérir les dépenses dans un contexte où les ressources sont en dessous des besoins exprimés par les établissements.

Dans l’un ou l’autre cas, ces solutions ne sont pas de nature à permettre le fonctionnement optimal des établissements scolaires. Le SNAES parle d’« une situation préoccupante surtout quand elle devient récurrente ». D’où la demande formulée au Premier ministre de prendre « des mesures appropriées » pour apurer les comptes de l’exercice 2019-2020 et rétrocéder aux établissements scolaires, « dans les plus brefs délais », l’ensemble de ce qui leur est dû pour l’année en cours.

Plus de 16 milliards FCFA collectés

Depuis août 2018, le ministère des Enseignements secondaires (Minesec) a opté pour la digitalisation du paiement des frais exigibles et d’examen. Le but de cette décision étant d’une part de mieux contrôler les effectifs, et d’autre part de mettre de l’ordre dans la gestion financière jugée « chaotique » jusqu’alors dans les établissements scolaires.

Ainsi pour, la première année, les partenaires agréés pour ces opérations à savoir Express Union, MTN, Orange Cameroun et Campost ont collecté la somme de 16 milliards 250 millions 145 408 FCFA auprès des élèves du secondaire public.

B.E

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.