Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après la FIFA, la CAF salue le Cameroun pour la qualité de ses infrastructures sportives

Après la FIFA, la CAF salue le Cameroun pour la qualité de ses infrastructures sportives

Paru le vendredi, 29 janvier 2021 16:36

Constant Omari, le président par intérim de la Confédération africaine de football (CAF), ne cache pas sa satisfaction : « en tant que président intérimaire de la CAF, je suis fier du Cameroun. Je suis fier des infrastructures que le gouvernement camerounais a construites et d’autres qui ont été réhabilitées ». Il s’exprimait ainsi ce vendredi 29 janvier à la radio nationale. « Il y a un travail de fond qui a été fait, a-t-il ajouté, et je suis fier qu’un pays africain puisse disposer de ce genre d’infrastructures qui constituent des bases aujourd’hui d’un développement pérenne du football ».

Le haut dirigeant de la CAF salue ainsi les investissements consentis par le Cameroun en faveur du football, notamment dans le cadre du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays organise respectivement cette année et l’année prochaine. Le pays a en effet mobilisé d’importants moyens pour permettre aux joueurs d’évoluer dans les meilleures conditions et aux spectateurs d’assister aux matchs dans un maximum de confort.

Deux des quatre stades qui abritent les rencontres du CHAN ont été construits ces dernières années. Il s’agit du stade de Japoma (50 000 places) à Douala et du stade omnisports de Limbe (20 000 places), dans la région du Sud-Ouest. Les deux autres ont été rénovés : le stade Ahmadou Ahidjo (Yaoundé) qui a vu sa capacité d’accueil passer de 38 000 à 42 000 places assises, ainsi que le stade de la Réunification (Douala) d’une capacité de 40 000 places.

« Infrastructures solides »

Les félicitations de la Confédération africaine de football (CAF) interviennent après le satisfecit exprimé quelques jours auparavant par la Fédération internationale de football association (FIFA). « C’est exceptionnel ce que le Cameroun a pu réaliser dans un contexte de récession économique », avait déclaré le président de la FIFA, Gianni Infantino, à l’issue d’une audience avec le président Paul Biya le 15 janvier à Yaoundé. Gianni Infantino avait par ailleurs rassuré le chef de l’Etat du soutien de la FIFA dans la relance du football au Cameroun, dont les activités ont été fortement impactées par la pandémie de Covid-19 comme partout ailleurs dans le monde.

Les autorités camerounaises sont également fières desdites infrastructures. « Les stades que j’ai vus sont des stades qu’on peut voir dans toutes les villes à travers le monde, c’est-à-dire des stades modernes, des infrastructures solides, des infrastructures qui seront là pendant au moins 100 ans. Nous pouvons même accueillir la Coupe du monde dans ce pays », s’était réjoui le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, au terme d’une visite d’inspection en décembre.

En rappel, le CHAN est une compétition biennale réservée aux joueurs évoluant dans les championnats locaux. Cette sixième édition qui se tient du 16 décembre au 7 février, réunit 16 équipes. Le Cameroun, qui a fini deuxième de sa poule, affronte la République démocratique du Congo (RDC) en quarts de finale samedi prochain au stade de Japoma. Le Maroc, également qualifié pour les quarts, est l’actuel tenant du titre. Le CHAN sert de test grandeur nature pour la CAN prévue pour 2022.

Patricia Ngo Ngouem

Lire aussi:

Infrastructures sportives : la FIFA félicite le Cameroun pour ses efforts d’investissement

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes