Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Vers la création d’un programme national dédié à la formation des cadres camerounais au maintien de la paix

Vers la création d’un programme national dédié à la formation des cadres camerounais au maintien de la paix

Paru le mercredi, 29 septembre 2021 16:58

400 cadres de l’administration publique camerounaise issus des ministères des Relations extérieures (Minrex), de la Justice, de l’administration pénitentiaire ou des forces de défense et de sécurité ont bouclé deux formations sur les missions de maintien de la paix des Nations unies et autres organismes internationaux le 25 septembre 2021.

Ces formations, organisées depuis 2020 par le Minrex et dispensées par des universitaires, des diplomates et officiers supérieurs des forces de défense et de sécurité, ont permis aux participants d’être édifiés sur l’intérêt et les contraintes de ces missions. Le fondement juridique, la recherche et la lecture des avis de vacance de poste, la présentation d’un CV pour postuler… sont autant d’aspects abordés par les formateurs. Une manière de les outiller pour mieux affronter les processus hautement sélectifs de recrutement à l’international.

« Ces formations apparaissent essentielles et nécessaires. Elles offrent un puissant levier d’expansion pour les Camerounais sur la scène internationale, les organisations internationales et les missions de maintien de la paix », explique Alain Ndi Bitan, directeur de ces formations, dans un entretien au quotidien gouvernemental Cameroon tribune.

« La diplomatie camerounaise dispose ainsi d’un outil opérationnel dans le cadre de notre stratégie de placement des nationaux dans la fonction publique internationale », poursuit-il. Pour formaliser ces formations, révèle Alain Ndi Bitan, un Programme national de formation au soutien à la paix devrait bientôt voir le jour, dont l’acte de création n’attend plus que d’être signé par le président de la République.

D’après ce dernier, ce programme vise une plus grande implication au soutien à la paix à travers ses différentes composantes que sont la diplomatie préventive, le rétablissement de la paix, son maintien et sa consolidation. Aussi devra-t-il étendre sa formation aux nouveaux modules tels le désarmement, la démobilisation et la réintégration, la prévention de la radicalisation, la lutte contre l’extrémisme violent, la reconstruction post-conflit, la justice transitionnelle ou les droits de l’homme dans les conflits.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.