Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La faible connexion internet ralentit l’activité du terminal à conteneurs du port de Douala

La faible connexion internet ralentit l’activité du terminal à conteneurs du port de Douala

Paru le lundi, 30 mars 2020 16:01

Un communiqué du directeur délégué de la Régie du terminal à conteneurs du port de Douala-Bonabéri (RTC) « informe les importateurs, les exportateurs et toute la communauté portuaire de Douala que les activités du terminal à conteneurs connaissent un ralentissement sans précédent au niveau des guérites et du guichet de facturation depuis le 26 mars 2020 ».

Faustin Dingana justifie ce ralentissement par « la chute drastique de la connexion internet mise à la disposition de la RTC par les fournisseurs ». Il précise que « sur 30 mégabits par seconde contractuels attendus, la RTC reçoit un débit en deçà de 2 mégabits par seconde ».

La conséquence immédiate est le relâchement du rythme de travail à la facturation et aux différentes guérites du terminal. Toutefois, le directeur délégué rassure que la RTC et ses fournisseurs sont à pied d’œuvre pour un retour à la normale dans les plus brefs délais.

Au-delà de la faible connexion, des acteurs portuaires parlent des difficultés d’adaptation de la RTC, qui a repris le 2 janvier 2020 la gestion de ce terminal confiée entre 2005 et 2019 au concessionnaire Douala International Terminal (DIT) ayant notamment pour actionnaire le groupe Bolloré.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.