Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun crée son premier Centre de coordination pour la riposte contre la poliomyélite

Le Cameroun crée son premier Centre de coordination pour la riposte contre la poliomyélite

Paru le mardi, 30 mars 2021 10:48

Le Cameroun a inauguré, vendredi 26 mars, son premier Centre de coordination pour la riposte contre le poliovirus, le virus responsable de la poliomyélite. Placée sous la coordination du Centre de coordination des opérations des urgences de santé publique, cette structure vise à maintenir le statut de pays libre de poliovirus sauvage (PVS) acquis en juin 2020 et mettre fin à la circulation de toutes les formes de polio au Cameroun. Bien que les poliovirus dits « sauvages » soient éradiqués au Cameroun, d’autres formes de poliovirus circulant de type 2 dérivé d’une souche vaccinale continuent de circuler dans le pays.

Ces poliovirus très rares circulent principalement dans des zones où des enfants sont peu ou pas vaccinés et peuvent également provoquer des paralysies. En plus de poursuivre la surveillance de cette maladie au Cameroun, ce nouveau centre est aussi chargé d’assurer un taux de vaccination d’au moins 95% à chaque campagne de vaccination et de réaliser une couverture de vaccination de routine de 80% pour le vaccin polio inactivé, des conditions pour pouvoir maintenir le statut de pays libre de PVS.

Nouvelle épidémie

L’inauguration de ce centre intervient alors que des cas de poliovirus ont été notifiés depuis 2019 dans les régions de l’Extrême-Nord, de l’Est, du Littoral, du Sud et du Centre. Le 22 février, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a annoncé la survenue d’une nouvelle épidémie de polio à Yaoundé, suite à la détection de deux cas de poliovirus de type 2 dans des prélèvements environnementaux à la Cité verte.

Le Centre de coordination pour la riposte contre le poliovirus est situé à l’Hygiène mobile au quartier Messa à Yaoundé. Selon le Minsanté, les locaux de cette structure ont été « rénovés, réaménagés et équipés avec le concours des partenaires ». Il est constitué d’une salle de conférence, de quatre bureaux et des commodités de travail (équipements de visioconférence, serveur de gestion de données, etc.).

En rappel, la poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et peut entraîner une paralysie totale en quelques heures. Une paralysie irréversible (des jambes en général) survient dans un cas sur 200. Entre 5 et 10% des malades paralysés décèdent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner, explique l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La polio touche principalement les enfants de moins de 5 ans. La vaccination reste le meilleur moyen de protection puisqu’il n’existe pas de traitement.

P.N.N

Lire aussi:

La polio de retour au Cameroun, huit mois après le statut de pays libre de la circulation du poliovirus sauvage

Poliomyélite : pourquoi il faut continuer la vaccination

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.