Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Passeport : voici la procédure à suivre pour espérer obtenir le document en 48 heures

Passeport : voici la procédure à suivre pour espérer obtenir le document en 48 heures

Paru le mercredi, 30 juin 2021 11:16

Les nouveaux passeports biométriques (ordinaire, de service, diplomatique) entrent en vigueur ce 1er juillet au Cameroun. La procédure d’établissement de ce document officiel change et le délai de délivrance est désormais de 48h après l’enrôlement physique, selon la Délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN).  Voici ce qu’il faut retenir.

Pré-enrôlement en ligne

Dorénavant, toute demande de passeport ordinaire est précédée d’une « inscription en ligne obligatoire », sauf dérogation expresse du DGSN. Tout commence donc par le « pré-enrôlement en ligne » sur le site Internet y dédié (www.passcam.cm). Une fois sur le site, le demandeur choisit sa langue de navigation (français ou anglais) et sélectionne ensuite le bouton « Débutez votre pré-enrôlement ». Il entre son adresse email ou son numéro de téléphone à l’emplacement requis et valide son opération.

À l’issue de la validation, un code par SMS ou par mail lui est envoyé. Le système lui demande d’introduire le code reçu et de le valider à l’emplacement indiqué sur le site. Dès que c’est fait, il sélectionne l’onglet « Nouvelle demande ». Une fiche d’information s’ouvre avec des champs (espaces) obligatoires et des champs non obligatoires qu’il doit remplir. Une fois la fiche remplie, il est dirigé vers la procédure de paiement.

Il va alors payer la somme de 110 000 FCFA via les réseaux de paiement mobile ou par carte de crédit. À la fin de la procédure de paiement, une fenêtre de rendez-vous s’affiche. Il choisit le lieu et la date d’enrôlement. À l’issue de cette validation, le système génère une fiche d’informations en fichier PDF qu’il doit imprimer et apporter le jour de son enrôlement physique, ainsi que les pièces justificatives certifiées avec leurs originaux.

« Vous avez le droit de changer votre date d’enrôlement physique une seule fois. Une procédure de pré-enrôlement peut être interrompue, puis reprise ultérieurement au niveau où elle a été sauvegardée à partir du code reçu par mail ou par SMS », indique la DGSN dans un document résumant la nouvelle procédure de délivrance du passeport que SBBC a consulté.

Enrôlement physique

La deuxième étape est l’enrôlement physique. Le demandeur se rend au commissariat de police à l’Emi-immigration dans les dix chefs-lieux de région, au Centre national de production des passeports à Yaoundé ou à la direction de la police des frontières. Les Camerounais résidant à l’étranger, eux, se rendent dans les ambassades et les consulats. Le demandeur se présente au centre d’enrôlement de son choix le jour choisi, muni de sa fiche d’informations, de ses pièces justificatives certifiées et de leurs originaux.

Les fonctionnaires de police commis à cette tâche vont procéder à l’ouverture et à la vérification du dossier soumis en ligne avec les originaux des pièces exigibles, la prise des paramètres (photo, empreintes digitales, signature, taille, etc.), la numérisation des pièces et l’impression de la fiche d’identification complète. Un récépissé de dépôt est remis au demandeur. Après l’enrôlement, s’il n’y a pas de rejet, le passeport est produit en 48h. En cas de rejet, le demandeur est « immédiatement » notifié par mail ou par SMS avec des précisions sur la conduite à tenir.

La troisième, et dernière, étape est le retrait. Une fois le passeport disponible, le demandeur est notifié par SMS ou par mail. Il peut retirer son document « uniquement » dans son centre d’enrôlement physique, après vérification de son identité. Un tiers peut également le retirer à condition qu’il dispose d’une procuration dûment légalisée par les services compétents. Six mois après la production, si le passeport n’est pas retiré, il est retourné à la direction de la police des frontières, apprend-on.

P.N.N.

Lire aussi :

Passeport : ce qui change avec le passage du prix du timbre de 75 000 à 110 000 FCFA

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.