Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
En cinq ans, le programme Mijef 2035 a formé 200 000 jeunes, enfants et femmes en informatique

En cinq ans, le programme Mijef 2035 a formé 200 000 jeunes, enfants et femmes en informatique

Paru le mardi, 31 mars 2020 16:06

Le programme un million de jeunes, d’enfants et de femmes pour l’émergence à l’horizon 2035 (Mijef 2035), lancé en 2015 par la représentation au Cameroun de l’Institut africain d’information (IAI-Cameroun) compte, à ce jour, 204 000 bénéficiaires.

Armand Claude Abanda, le représentant-résident de l’IAI-Cameroun, estime que « le bilan est positif, au vu des résultats sur le terrain et de l’adhésion des populations ». Il reconnait cependant, dans une interview au quotidien gouvernemental Cameroon tribune, que l’ambition de départ a été quelque peu contrariée. Car il s’agissait initialement de former 50 000 personnes chaque année.

Le représentant résident de l’IAI-Cameroun justifie cette contreperformance par les difficultés de départ, la forte demande et la modicité des moyens nécessaires pour faire face au besoin de formation en informatique. « Nous avons trouvé des stratégies pour pallier certaines de ces difficultés », se gargarise Armand Claude Abanda.

Ce dernier souligne que Mijef 2035, inspiré par la Première dame, Chantal Biya, touche aujourd’hui toutes les dix régions du Cameroun. Il en veut pour preuve la remise des attestations aux forces de maintien de l’ordre en pleine crise sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Pour Armand Claude Abanda, « l’objectif final de Mijef 2035 est de former, en 20 ans, un million de jeunes, d’enfants et de femmes pour l’émergence du Cameroun », fixée à cet horizon par le président de la République.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.