Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Paul Biya félicite Francis Ngannou, qui a « hissé au plus haut niveau le drapeau du Cameroun »

Paul Biya félicite Francis Ngannou, qui a « hissé au plus haut niveau le drapeau du Cameroun »

Paru le mercredi, 31 mars 2021 16:37

Le président de la République a envoyé une lettre de félicitations au boxeur camerounais Francis Ngannou pour « sa brillante victoire lors du Championnat du monde de Mixed Martial Arts, catégorie poids lourds », le 28 mars dernier. Cette correspondance, signée ce 30 mars, a été adressée au destinataire via le ministre des Sports comme le veut la tradition de la réaction administrative.

Paul Biya salue la « performance sportive mémorable » du boxeur qui est devenu « le premier Africain à remporter la ceinture de cette compétition » sur le sol américain. « Grâce à votre statut de Champion du monde, vous avez hissé au plus haut niveau le drapeau du Cameroun », s’est réjoui le chef de l’État pour qui Francis Ngannou appartient désormais « au cercle des illustres athlètes camerounais qui font la fierté de leur pays ».

Le 10 février déjà, lors de son discours à la jeunesse, et au lendemain du Chan que le Cameroun a accueilli ; Paul Biya constatait que « l’année 2021 commence sur une note positive pour notre jeunesse ». « Et je souhaite que cette bouffée d’oxygène ravive durablement l’espoir en chacun d’entre vous », avait-il déclaré.

Avec cette victoire, Francis Ngannou fait son entrée dans le cercle des jeunes modèles que le président Paul Biya a cité lors de cette adresse. Il s’agit du physicien Arsène Stéphane Tema Biwole à la General Atomics, du mathématicien et informaticien Thystère Djob Mvondo qui vient de soutenir avec brio sa thèse de doctorat à 22 ans, de l’écrivaine Djaïli Amadou Amal qui a remporté, le Prix Goncourt des Lycéens 2020. Des figurent loin des « anti-modèles […] mus par un fanatisme barbare, souvent conçu et alimenté depuis des pays étrangers ou par un usage pervers des réseaux sociaux, ils tentent de saborder les bases de la nation ».

Francis Ngannou a fait la une des médias en terrassant l’Américain Stipe Miocic dimanche 28 mars à Las Vegas (USA) lors d’un combat des poids lourds de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus importante ligue mondiale d’arts martiaux mixtes (MMA). Une revanche pour le Camerounais de 34 ans (16 victoires - 11 K.-O., 3 défaites) après sa défaite de janvier 2018 lors de leur premier affrontement.

L.A.

Lire aussi:

MMA : à 34 ans, le Camerounais Francis Ngannou devient le premier Africain champion du monde poids lourds de l’UFC

Paul Biya appelle les jeunes de la diaspora à revenir construire le Cameroun

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.