Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
René Emmanuel Sadi : la mémoire du sérail

René Emmanuel Sadi : la mémoire du sérail

Paru le lundi, 18 janvier 2021 13:47

Une carrière à la présidence de la République. Ainsi pourrait-on résumer le parcours politico-administratif de René Emanuel Sadi, 72 ans. Aux affaires depuis le régime d’Amadou Ahidjo dont il fut le dernier directeur de cabinet à l’âge de 34 ans, cet esprit réputé « aiguisé » a réussi à se poser et à s’imposer dans les arcanes du pouvoir de Paul Biya à la venue du renouveau.

Il a tour à tour été nommé conseiller diplomatique du chef de l’État en 1985, directeur adjoint du cabinet civil (1995), secrétaire général adjoint de la présidence (2004-2007) et deux fois ministre chargé des missions à la présidence. Il a ainsi cumulé 28 années de hautes fonctions au Palais de l’Unité, le centre névralgique du pouvoir situé dans les hauteurs de Yaoundé à partir duquel le pays est piloté.

Si le commun des Camerounais ignore presque tout de lui pendant ces années, le discret diplomate est un témoin privilégié de la gestion du pays. Après cette longévité dans le cercle restreint des très proches collaborateurs du chef de l’État qu’il a accompagné dans la quasi-totalité de ses déplacements, ses mémoires se confondraient bien à ceux du sérail.

Respecté, et même craint dans l’establishment, il se dit dans les cercles de pouvoir que René Sadi fût la plume du président. Et si dans l’ombre il a soigné ses liens avec le boss, le taiseux homme de l’ombre est passé à la lumière depuis 2004, en héritant les manettes du très convoité secrétariat général du comité central du RDPC (parti au pouvoir), à lui confié par le prince. Le même qui l’a bombardé par la suite ministre de l’Administration territoriale et depuis, ministre de la Communication.

Auréolé de plus de 40 années au sommet de la sphère décisionnelle dont une décennie comme membre du bureau politique du RDPC, René Emmanuel Sadi fait partie de ceux qui en savent long et en disent peu sur le système Biya. D’ailleurs, certains voient en lui un potentiel dauphin. Et ce fils Baboute de Ntui ne dément. L’homme d’État semble même soigner son image et travaille à se tenir à bonne distance de tout scandale.

BE

Dernière modification le lundi, 18 janvier 2021 13:50

Please publish modules in offcanvas position.