Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Il paraît que les Camerounais boudent l’extension « .cm »

Il paraît que les Camerounais boudent l’extension « .cm »

La réponse est :
Paru le vendredi, 24 mars 2017 10:03

Beaucoup de personnes auraient une préférence pour des extensions étrangères comme « .fr » ou le « .com »

L’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (Antic) note certes un bond (180 en 2009 contre 135 671 en 2016) chez les utilisateurs du « .cm » mais, elle relève que ce nombre est en dessous du potentiel de cette extension nationale des domaines.

Comment comprendre ce manque d’engouement des Camerounais pour le « .cm » alors que son coût d’enregistrement ne dépasse pas 7000 FCFA ? Eric Josué Boumndjel, chef d’antenne régionale de l’Antic pour les régions du Littoral et du Sud-ouest, « le .cm » souffre de préjugés. « Je pense qu’il y a un problème de confiance ; ce n’est pas seulement dans les télécommunications. Beaucoup de Camerounais ont l’impression que les produits étrangers sont meilleurs que ceux du pays ».

L’Antic note que la proximité du «.Cm » avec le « .Com », par exemple, crée de facto un risque de cybersquatting mais que l'enregistrement de cette extension camerounaise peut être intéressant dans un but défensif dans le cas où, un site pourrait se faire passer pour le site officiel ou capter le trafic issu d'erreurs de frappe.

L’Antic confesse tout de même que le peu d’engouement pour l’utilisation du « .cm » résulte d’une mauvaise campagne qui a fait croire que c’est l’une des extensions les plus vulnérables au monde. Ce qui n’est pas vrai.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le vendredi, 24 mars 2017 10:11

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants