Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les employés de l’Agence de régulation des télécommunications exigeraient le départ de leur directeur général

Les employés de l’Agence de régulation des télécommunications exigeraient le départ de leur directeur général

La réponse est :
Paru le lundi, 03 octobre 2016 07:01

Le journal privé « l’Anecdote » a écrit dans son édition du 26 septembre qu’«un groupe d’employés demande le départ de Jean Louis Beh Mengue », le directeur général de l’Agence de régulation des télécom. Vrai ou faux ?

L’Agence de régulation des télécommunications (ART) est très remontée contre le journal privé « l’Anecdote » qui, dans son n° 792 du lundi 26 septembre 2016 a répandu la rumeur selon laquelle, « un groupe d’employés demande le départ de Jean Louis Beh Mengue », le directeur général.

Afin de lever toute équivoque, les douze délégués du personnel de cette Agence ont publié le 2 octobre 2016, un communiqué dans lequel, ils démentent fermement la supposée « lettre ouverte qui enfonce Beh Mengue », et qui serait écrite par « un groupe d’employés de l’ART », tel que rapporté par ledit journal en sa page 05. Et dans les faits, le fac-similé publié par l’Anecdote est non seulement flou, mais aussi illisible. La copie originale n’a jamais été produite par le tabloïd.

« Nous condamnons systématiquement les méthodes utilisées par le groupe l’Anecdote qui visent, non seulement à semer la zizanie au sein du personnel de l’Agence, mais aussi, à vilipender nos dirigeants et à ternir l’image de marque de l’ART », écrivent les douze délégués du personnel.

L’ART a été créé le 14 juillet 1998. Etant un organe de régulation, ses services s’occupent, entre autres, de la gestion des fréquences, l’attribution des licences dans le secteur des télécoms et la traque des exploitants frauduleux.

Sylvain Andzongo

Dernière modification le lundi, 03 octobre 2016 07:08

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants