Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Il y a des dérives dans la filière du manuel scolaire au Cameroun…

Il y a des dérives dans la filière du manuel scolaire au Cameroun…

La réponse est :
Paru le samedi, 02 décembre 2017 02:28

Sous cape, d’aucuns ont toujours dénoncé la mauvaise qualité, le non-respect de l’éthique, la mauvaise distribution, la courte durée d’utilisation du livre et autres matériels didactiques

Ce n’est plus du domaine de l’officieux. Il y a des dérives dans la filière du livre et manuel scolaire. Le Premier ministre, Philemon Yang, a adressé la question de façon officielle dans une circulaire publiée le 23 novembre 2017. Il écrit à cet effet : « Mon attention a été appelée de manière récurrente sur les dérives auxquelles est confrontée la filière du livre, du manuel scolaire et autres matériels didactiques au Cameroun. A cet effet, il m’a été donné de constater, pour le déplorer, le non-respect de l’éthique et la violation persistante de la réglementation en vigueur dans le choix, la production, la distribution et la durée d’utilisation du livre, du manuel scolaire et autres matériels didactiques ».

Selon le Premier ministre, toutes ces dérives se traduisent notamment des conflits d’intérêt et des délits d’initié, l’amateurisme dans l’élaboration et l’édition du livre, du manuel scolaire et autres matériels didactiques, avec un effet multiplicateur sur leur nombre, ainsi que leur pénurie artificielle sur le marché. Il en résulte, d’après Philemon Yang, une augmentation du coût d’accès à l’éducation pour les familles et des risques sur la santé des apprenants, du fait du poids de plus en plus élevé des cartables.

En conséquence, le Premier ministre a décidé qu’à partir de l’année scolaire 2018-2019, l’Etat camerounais va garantir la gratuité des manuels scolaires dans les écoles de l’enseignement primaire public dans les matières ci-après: français, anglais, éducation à la citoyenneté, mathématique et informatique.

Dans les zones prioritaires (Extrême-Nord, Nord, Adamaoua, Est), la gratuité va s’appliquer à tous les manuels scolaires. Et la durée de validité du livre sera désormais de six ans.

S.A

Dernière modification le samedi, 02 décembre 2017 02:30

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants