Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Y a-t-il une pétition en cours sur le net contre les bruits dans les bars au Cameroun?

Y a-t-il une pétition en cours sur le net contre les bruits dans les bars au Cameroun?

La réponse est :
Paru le mardi, 11 juillet 2017 12:24

Il semble que des internautes se mobilisent pour contrer la pollution sonore provoquée par les débits de boisson. Vrai ?

Depuis hier, une pétition circule sur la toile, appelant à dire « Non aux tapages nocturnes des bars la nuit au Cameroun ». Elle enregistre actuellement 154 signataires au compteur. L’initiateur est Olivier Madiba, promoteur du Studio de jeux vidéos Kiro’o Games.

Le jeune homme explique ses motivations sur la plateforme qui renferme la pétition :

https://www.change.org/p/gouvernement-camerounais-non-aux-tapages-de-bar-la-nuit-au-cameroun.

Olivier Madiba y dit son ras-le-bol  du vacarme provoqué par le bar situé non loin de son domicile. « Nous sommes un dimanche à 00h40 et je n'arrive pas à me préparer pour ma semaine à cause du bar à 400 mètres qui est encore ouvert et qui met un volume infernal. », raconte-t-il.

Tout bon Camerounais se mettrait aisément à sa place pour visualiser la nuit au son de chansons tonitruantes telles : « Dans la sauce » de Reniss ou « Zeke Zeke » d’Atango de Manadjama. Et quand on sait qu’en 2013, le Syndicat national des exploitants de débits de boisson a dénombré 6000 bars seulement à Yaoundé, on peut dire que la pollution sonore dans la capitale camerounaise doit surpasser les décibels. Un phénomène que n’ignore pas Roger Tapa, président du syndicat des exploitants de débits de boisson.

 

Campagne

Par contre, il dit ignorer qu’il existe une pétition en cours pour palier ce problème. « Il y a une pétition ? Ah bon ? » lance-t-il, manifestement intéressé d’en savoir plus. M. Tapa annonce par ailleurs une campagne de sensibilisation des membres de son syndicat  « à la fin de ce mois » sur les bruits nocturnes.

Olivier Madiba quant à lui, compte remettre la pétition au gouvernement camerounais, au président de la République Paul Biya, à la Communauté urbaine de Yaoundé (Cuy) et Douala (Cud).

 

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le mardi, 11 juillet 2017 12:42

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants