Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bona ne reviendra au Cameroun qu’en 2035!

Bona ne reviendra au Cameroun qu’en 2035!

La réponse est :
Paru le vendredi, 14 octobre 2016 07:54

Dans une interview enregistrée à Paris et diffusée avant-hier sur la radio Miango Fm (88.4) émettant à Douala, Richard Bona aurait déclaré qu’il ne remettra ses pieds au Cameroun qu’en… 2035.

Dans une interview enregistrée à Paris et diffusée avant-hier sur la radio Miango Fm (88.4) émettant à Douala, Richard Bona déclare qu’il ne remettra ses pieds au Cameroun qu’en… 2035. Question  du journaliste : « un mot à l’endroit des Camerounais qui vous attendent au pays…Réponse : «Vous leur direz que je viendrai en 2035, quand l’émergence aura fait son effet.» Comme pour dire qu’il sera à Yaoundé lorsque l’émergence promise d’ici 2035 par le président de la République, sera au rendez-vous. Mais qui connait l’ironie du célèbre bassiste imagine aisément que ses déclarations sont une moquerie voilée. En effet, Richard Bona avait juré de ne plus mettre les pieds au Cameroun. Dans un virulent post sur sa page Facebook en octobre 2014, le célèbre chanteur s’insurgeait contre la loi camerounaise qui n’autorise pas la double nationalité.

A vrai dire, la  loi portant code de la nationalité camerounaise stipule en son article 31 (alinéa a) que perd la nationalité camerounaise, « le Camerounais majeur qui acquiert ou conserve volontairement une nationalité étrangère.» De fait, Richard Bona qui est à la fois Portugais et Américain est obligé de demander le visa d’entrée dans son pays d’origine, le Cameroun. Et voilà que l’auteur de «Bonafied » s’insurge contre les tracasseries qu’il doit subir pour se rendre à Minta (dans la région du Centre), village où est enterré son cordon ombilical. « Je n’y mettrai plus les pieds tant qu’on me demande un visa d’entrée », écrivait-il alors.

Dans son coup de gueule, le bassiste dénonçait les pontes du régime qui pourtant, brandissent officieusement leur passeport étranger. Richard Bona refusera d’ailleurs de venir recevoir la médaille d’Officier de l’ordre et de la valeur que lui décernait l’Etat du Cameroun. Ses fans croisent les doigts en espérant qu’il revienne sur sa décision comme l’avait fait Manu Dibango des années plus tôt.

M.N.M. 

Dernière modification le vendredi, 14 octobre 2016 08:45

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants