Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Charles Ndongo, le DG de la Crtv, a-t-il été entendu par la police judiciaire?

Charles Ndongo, le DG de la Crtv, a-t-il été entendu par la police judiciaire?

La réponse est :
Paru le mercredi, 24 mai 2017 09:31

L’on lit sur les réseaux sociaux que le patron de l’audiovisuel public aurait même aussi été entendu par le Tribunal criminel spécial.

L’affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux ce mois de mai 2017. Tout est parti d’une publication d’un post sur Facebook le 12 mai 2017.

« L'actuel directeur général de la Crtv fait aujourd'hui l'objet d'enquêtes de la justice pour perception de plusieurs millions de FCFA à la Camwater en tant que prestataire. En effet, à la suite de plusieurs enquêtes conduites à la Camwater sur la gestion de Basile Atangana Kouna et Jean William Solo, il est apparu que Charles Ndongo a touché des millions FCFA sans que cela ne soit justifié. Il a d'ailleurs été auditionné à ce sujet à la police judiciaire et par le tribunal criminel spécial », écrit un internaute, se présentant comme « lanceur d’alertes ».

Sollicité, Charles Ndongo, le directeur général de l’audiovisuel public, Crtv, n’a pas souhaité s’exprimer sur la question. Mais, le 21 mai 2017, stopblablacam.com a pu rencontrer des sources fiables sur le sujet. Elles indiquent qu’effectivement Charles Ndongo a été entendu courant mai. Mais, par une commission ad hoc du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) et non la Police judiciaire ou le Tribunal criminel spécial (TCS).

Par ailleurs, ajoute Emmanuel Atangana, rédacteur en chef délégué à la Crtv, qui connaît le dossier, son patron a été entendu au sujet d'un contrat de consultant en communication qui le liait avec l'ancienne Société nationale des eaux du Cameroun (Snec) et avec la Cameroon Water Utilies (Camwater), concessionnaire publique dans la production de l’eau.

Emmanuel Atangana rappelle que l’affaire remonte à l’époque où Charles Ndongo était chef de brigade des reportages spéciaux et non l’année 2016 où il est devenu directeur général de la Crtv. Précision, ajoute-t-il, « M. Ndongo a bien rempli ses obligations contractuelles et c'est lui qui réclame encore le reliquat de ses honoraires. L’inverse est faux ».

Sylvain Andzongo

Dernière modification le mercredi, 24 mai 2017 09:46

PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants