Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, Jean Pierre Saah n’a pas été arrêté aux Philippines

Non, Jean Pierre Saah n’a pas été arrêté aux Philippines

La réponse est :
Paru le mercredi, 14 février 2018 06:28

Des internautes font circuler une vidéo en faisant croire que l’homme d’affaires est passé au journal télévisé philippin pour «  feymania ». Vrai ?

Jean Pierre Saah, ancien producteur de musique, est encore au cœur d’une rumeur insolite. Après lui avoir faussement crevé les yeux, cette fois la rumeur le dit « arrêté aux Philippines » pour feymania (ou arnaque à la camerounaise).

Pourtant, de sources fiables, l’homme d’affaires passe ses jours entre Douala, Yaoundé et les contrées où le mènent ses bizness. Il n’est donc nullement concerné par cette vidéo où il ne figure pas, contrairement à ce qui se dit.

En effet, beaucoup y voient le visage de Jean Pierre Saah, pourtant le nom du monsieur qui apparaît sur la vidéo) est bien mentionné au bas de l’écran. Il s’agit d’un certain Benjamin Miendje.

(https://web.facebook.com/loumois/videos/333685250453407/)

8575 Fb

Jean Piere Saah, producteur de nombreux tenors de la musique africaine (Koffi Olomidé, Petit-Pays, Lady Ponce, Espoir 2000, Werrason etc) n’a jamais cru bon de démentir publiquement les multiples rumeurs dont il fait l’objet.

En 2014, on l’annonçait aux Emirats Arabes «à la suite d’une opération d’arnaque qui aurait mal tourné ». Là-bas, la rumeur lui aurait arraché les yeux et coupé le bras ; le sort, soi-disant réservé aux brigands. Et le voilà qui, miraculeusement est dans une vidéo où il aurait ses deux yeux et ses deux bras. Comme quoi, la rumeur l’enferme, le démembre et le restaure plus tard.

Toutefois, depuis plus d’une décennie, le label JPS Productions est en hibernation pour difficultés fiscales et financières.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le mercredi, 14 février 2018 06:40

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants