Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, le Cameroun enregistre des cas de contamination humaine par la variole du singe dans la zone anglophone

Oui, le Cameroun enregistre des cas de contamination humaine par la variole du singe dans la zone anglophone

La réponse est :
Paru le vendredi, 18 mai 2018 16:48

Selon certains médias, des malades présentant des éruptions cutanées ont été signalées récemment dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Les journaux camerounais relaient depuis quelques temps, la nouvelle selon laquelle, il y aurait des cas de maladies suspectes dans les régions anglophones du pays. L’information est fondée. Le ministre de la Santé publique (Minsanté), André Mama Fouda confirme que, le 30 avril 2018, le système de surveillance épidémiologique a enregistré des cas de contamination humaine par la variole du singe (Monkey pox) dans les districts de santé de Njikwa, département de la Momo (Nord-Ouest) et d’Akwaya, département et la Manyu (Sud-Ouest).

Aussitôt informé, le ministre de la Santé publique, déclare avoir diligenté une investigation préliminaire qui a confirmé le 14 mai 2018, la présence du virus Monkey pox, mais aussi de fortes suspicions de la circulation dudit virus dans les districts de santé avoisinants. « Aussi, une mission d’investigation plus approfondie est en cours afin d’apprécier l’ampleur de cette épidémie en vue de mettre en place les mesures de contrôle et de riposte appropriées », informe le Minsanté.

André Mma Fouda rappelle la nécessité d’éviter le contact avec les animaux malades ou de consommer les gibiers trouvés mort. La maladie se manifeste par une fièvre accompagnée d'une éruption cutanée.

S.A

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants