Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Attention ! le groupe dénommé « Mission d'intégration et de développement pour l'Afrique » n'a pas d'existence légale au Cameroun

Attention ! le groupe dénommé « Mission d'intégration et de développement pour l'Afrique » n'a pas d'existence légale au Cameroun

La réponse est :
Paru le mercredi, 18 avril 2018 07:47

Le préfet du Mfoundi, Jean Claude Tsila, a suspendu les activités dudit groupe à Yaoundé.

C’est un groupe qui attire des foules de jeunes depuis plusieurs mois à Yaoundé. Ça s’appelle « Mission d'intégration et de développement pour l'Afrique » (Mida). Le groupe propose des formations aux jeunes (préventions de crises civiles et militaires, éducation à la citoyenneté, etc.) contre une contribution de 12 000 FCFA. A la fin de la formation, une somme de 60 000 FCFA est promise à chaque participant pour soutenir son projet d’insertion économique.

Seulement, le préfet du Mfoundi, Jean Claude Tsila (photo), a annoncé par voie de presse, le 17 avril 2018, que « ce groupe n’a aucune existence légale et ses activités ne sont pas autorisées ».

Le préfet indique que la Mida est constituée de Camerounais qui prétendent être en contact avec des bailleurs de fonds qui leur envoient des fortes sommes d’argent pour aider les jeunes. « Mais rien de tout ceci n’est clair. Ni la pertinence des missions du groupe, ni son existence légale, ni les réseaux auxquels il appartient. Il est de bon ton que les autorités administratives se penchent de plus près sur ce dossier », déclare l'autorité préfectorale.

Pour l’heure, indique Jean Claude Tsila, la Mida a été interdite. Ses leaders ont été appréhendés par la police pour besoin d’enquêtes.

S.A

Dernière modification le mercredi, 18 avril 2018 07:49

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants