Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, tous les partis de l’opposition n’ont pas refusé les quinze millions alloués à la campagne électorale

Non, tous les partis de l’opposition n’ont pas refusé les quinze millions alloués à la campagne électorale

La réponse est :
Paru le jeudi, 20 septembre 2018 17:13

Il se dit qu’ils ont tous refusé cette somme, représentant le financement public en prélude à l’élection présidentielle. Vrai ?

La présidentielle 2018 au Cameroun compte 9 candidats en lice. Selon le code électoral, tous ont droit au financement public pour leur campagne, même si la loi n’en fixe pas le montant. La chaîne de télévision nationale CRTV annonce donc que le RDPC de Paul Biya (au pouvoir), le SDF de Joshua Osih et Univers de Cabral Libii sont les trois partis politiques ayant perçu chacun 15.000.000 francs Cfa. Ce que confirme un « Cabraliste », du nom des militants de Cabral.

Les émargements ont débuté ce mercredi 19 septembre au ministère de l’Administration territoriale à Yaoundé. Certains partis de l’opposition ont boudé cette enveloppe budgétaire, notamment le MCNC de Ndifor Frankline, le PURS de Serge Espoir Matomba, le FPD d’Akere Muna, le MRC de Maurice Kamto et l’UDC d’Adamou Ndam Njoya.

21497 in SBBC elections 2018

Insulte

« Nous estimons que cette somme est une insulte. Les partis politiques ont déposé 30 millions de cautionnement. On leur donne 15 millions. En clair, ça veut dire qu’on nous remet la moitié de ce que nous avons versé, explique Paul Mahel, porte-parole du candidat Akere Muna. Avec 15 millions, vous ne faites même pas un meeting », ponctue-t-il.

Des observateurs de la scène politique attendent de voir si l’Alliance pour la Démocratie et le Développement –ADD- de Garga Haman Adji va accepter de toucher « sa part ». « Il va prendre ! » croit savoir un analyste qui aurait aimé que les «opposants fassent bloc sur ce point». Quoiqu’il en soit, la campagne électorale sera officiellement lancée ce 22 septembre 2018 pour l’élection présidentielle du 7 octobre prochain.

Monique Ngo Mayag

Dernière modification le vendredi, 21 septembre 2018 02:53

STOPBLABLACAM TV


Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants