Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, un avion de Camair-Co a dû faire demi-tour entre Yaoundé et Douala, mais…

Oui, un avion de Camair-Co a dû faire demi-tour entre Yaoundé et Douala, mais…

Paru le vendredi, 27 décembre 2019 11:24

Un appareil de la compagnie aérienne nationale, assurant la liaison entre Douala et Yaoundé, est retourné à son point de départ peu après son décollage, dit-on. Vraiment ?

Plusieurs médias en ligne, comme ici, et des publications sur les réseaux sociaux rapportent qu’un avion de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), la compagnie aérienne nationale, assurant la liaison entre Douala à Yaoundé, a été contraint de faire demi-tour. «Un cerf-volant de la Camair-Co parti de Douala pour Yaoundé fait demi-tour après avoir volé pendant 15 minutes», ironise un internaute sur Facebook. Vraiment ? Il se trouve que c’est vrai. Un avion de Camair-Co a bel et bien été contraint de faire demi-tour.

10607 aeronef

 

L’incident s’est produit le 13 décembre dernier. «Le vol était censé partir à 7h de Douala pour Yaoundé, mais il est finalement parti vers 8h et à 8h34, il est rentré au parking», indiquent des sources aux Aéroports du Cameroun (Adc), la société en charge de la gestion des plateformes aéroportuaires dans le pays.

Un «problème technique», apprend-on, a ainsi contraint le pilote à revenir à son point de départ après une trentaine de minutes de vol, et non pas un quart d’heure comme il se raconte ci et là. L’appareil a fait l’objet d’une inspection afin de s’assurer qu’il pourra voler à nouveau sans incident. «Après inspection, l’avion a redécollé et est bien arrivé à Yaoundé», assurent nos sources.

Contrairement à ce que prétend également la rumeur, l’aéronef en question n’était pas un avion de passagers chinois de la série MA60, mais plutôt un Bombardier Dash8-Q400 (de fabrication canadienne), acquis en leasing auprès de la compagnie émiratie Abu Dhabi Aviation.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes