Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Prise en charge des réfugiés : la Banque mondiale va appuyer la commune hôte de Touboro

Prise en charge des réfugiés : la Banque mondiale va appuyer la commune hôte de Touboro

Paru le mercredi, 09 septembre 2020 14:05

Les réfugiés installés à Touboro, une commune de la région du Nord vont désormais bénéficie des appuis de la Banque mondiale. L’initiative englobe 20 autres communes du Cameroun. Elle participe de l’approche intégrée prévue dans le cadre du guichet réfugiés IDA 18. Il est doté d’une ligne budgétaire de 144 millions de dollars US, soit environ 72 milliards de FCFA. À ce guichet, l’institution de Bretton Woods accorde 48% de don et 52% de crédit.

Pour ce qui est de la région du Nord, seule la commune de Touboro dans le département du Mayo-Rey qui compte près de 24 571 réfugiés, soit 10% de la population de l’arrondissement, a été retenue. L’information a été donnée 1er septembre dernier lors l’atelier régional de lancement du projet. Mais on ignore pour l’instant la part exacte qui reviendra à cet arrondissement.

La commune de Touboro se situe à la frontière entre le Cameroun, la RCA et le Tchad. « Cette situation la prédispose à une arrivée massive des réfugiés », explique Célestin Yandal, le maire de cette commune, interrogé par le trihebdomadaire L’œil du Sahel.

Le financement vise essentiellement à soutenir quatre projets existants et œuvrant tous dans le domaine de l’éducation et la santé. Il s’agit du Projet de renforcement de la performance du système de santé du Cameroun (PRPSS-C), du Programme national de développement participatif (PNDP), du Projet filets sociaux (PFS) et du Programme d’appui à la réforme de l’éducation au Cameroun (Parec).

Les conditions de vie des réfugiés des déplacés et les populations hôtes ne sont pas toujours aisées. Il est question « d’apporter une réponse pour pouvoir leur permettre de bénéficier des soins de qualité, d’être dans un encadrement efficient pour pouvoir vaquer à leurs occupations sereinement. Il sera question d’identifier toutes les souches vulnérables et les indigents pour leur donner la possibilité d’obtenir gratuitement des services sociaux de base et particulièrement des services de santé », explique Bevang Firmin, coordonnateur national du Projet de renforcement de la performance du système de santé du Cameroun.

Selon la Banque mondiale, l’approche intégrée dans le cadre du guichet réfugiés IDA 18 vise à apporter un appui concerté et coordonné aux communes et aux populations hôtes pour réduire la pression liée à la présence des réfugiés, densifier et rationaliser les interventions en faveur des populations hôtes et des réfugiées et expérimenter un nouveau modèle d’intervention dans le territoire communal. Les actions ciblent les communes abritant des réfugiés, dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Extrême-Nord et du Nord.

BE

Dernière modification le mercredi, 09 septembre 2020 14:08

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.