Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fourniture de l’électricité : Eneo évalue les pertes dues à la fraude à 60 milliards de FCFA par an

Fourniture de l’électricité : Eneo évalue les pertes dues à la fraude à 60 milliards de FCFA par an

Paru le mercredi, 29 juillet 2020 11:41

« Le niveau de pertes que génèrent les pratiques illégales est très élevé, et contribue à l’asphyxie financière de tout le secteur électrique. La fraude coûte cher, et est par conséquent une menace grave pour l’atteinte des objectifs de développement économique et social du pays ». C’est ce que révèle Eneo dans une note d’information.

L’entreprise chargée de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun évalue les pertes de trésorerie dues à ce phénomène pour le secteur et pour le pays à plus de 60 milliards de FCFA par an. Ce qui, précise le document, dépasse largement le budget d’investissement d’Eneo qui se chiffre à 45,7 milliards de FCFA en 2020.

C’est aussi, d’après Eneo, l’équivalent d’au moins deux centrales solaires de 25 MW, ou du raccordement de plusieurs centaines de localités au réseau électrique ou encore de l’acquisition de plus de 1,8 million nouveaux compteurs prépayés.

Complicité des agents d’Eneo

La note d’information apprend aussi que 70% de clients honnêtes sont victimes de 30% de clients ou de consommateurs indélicats. Et le phénomène est entretenu avec la complicité des agents de l’entreprise. Au cours des 12 derniers mois, « environ 60 barons de la fraude ont été mis à la disposition de la justice, un baron étant un acteur qui entretient, de manière illégale, un réseau électrique pouvant alimenter jusqu’à une centaine de ménages », révèle Eneo. Qui s’est séparée de plus d’une dizaine de ses agents coupables d’intelligence avec les réseaux de fraude.

C’est dire si la lutte « contre la fraude est un enjeu de survie pour le secteur électrique », a déclaré Jean Pascal Nkou, le directeur général de l’Agence de régulation du secteur électrique (Arsel), à la télévision publique le 20 juillet 2020.

Eneo explique que l’assainissement et la normalisation inévitables des installations commerciales et de distribution dans lesquels elle est engagée, avec le soutien du gouvernement, visent notamment la sécurité du réseau, des installations et des hommes ainsi que le confort des consommateurs.

Dominique Mbassi

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam