Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fame Ndongo invite Kamto à un débat républicain

Fame Ndongo invite Kamto à un débat républicain

Paru le lundi, 31 août 2020 12:22

Dans une note publiée le 30 août 2020, le secrétaire à la communication du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), Jacques Fame Ndongo, « constate, avec une caustique délectation, que les troubadours de la jactance apocalyptique sont de retour. Ils se recrutent principalement dans la galaxie lunaire du MRC ».

Une manière de donner la réplique au président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto. Le 24 août, ce dernier a franchi un nouveau cap dans sa logique insurrectionnelle en lançant un « appel au départ pur et simple de monsieur Paul Biya du pouvoir en cas de réalisation » de « la forfaiture électorale en préparation ».

Pour Jacques Fame Ndongo, il ne s’agit là que des « élucubrations scabreuses et répétitives des adeptes de l’insurrection, qui font fi de la Constitution ». Il se convainc que ces « appels surréalistes et anticonstitutionnels du MRC et de quelques affidés ne retiennent guère l’attention de nos partenaires bilatéraux ou multilatéraux, voire de l’ensemble de la communauté internationale ».

Appel au débat républicain

Le secrétaire à la communication du parti présidentiel enfonce le clou en qualifiant la dernière sortie du président du MRC de « visées obscures d’un parti qui n’a ni conseiller municipal, ni député, ni sénateur et récuse d’avance toute élection à venir en posant des préalables rédhibitoires ou spécieux ».

Jacques Fame Ndongo invite donc Maurice Kamto à abandonner sa logique insurrectionnelle pour un débat républicain. « Les républicains authentiques (toutes chapelles politiques confondues) ne défendent pas leurs idées dans la rue, via des raccourcis anti-démocratiques, mais dans les urnes. Ils acceptent le débat d’idées : faits contre faits, chiffres contre chiffres, programme contre programme, stratégie contre stratégie, vision contre vision. À l’aune de ce principe démocratique, le RDPC est prêt », soutient-il.

Avant de porter l’estocade : « Si un parti politique a des idées futuristes, qu’il vienne débattre avec d’autres formations politiques, sur n’importe quelle chaîne de télévision, de radiodiffusion ou en visioconférence. Les monologues auto-dithyrambiques et catastrophiques relèvent du moyen-âge, en matière de dialectique politique. Du choc des idées jaillira la lumière ».

Dominique Mbassi

Dernière modification le lundi, 31 août 2020 12:24

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.