Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
3000 enseignants de la maternelle et du primaire à recruter d’ici la prochaine rentrée scolaire

3000 enseignants de la maternelle et du primaire à recruter d’ici la prochaine rentrée scolaire

Paru le mardi, 05 mai 2020 17:49

3000 instituteurs seront recrutés dès la rentrée scolaire en septembre prochain, a annoncé le ministre de l’Éducation de base (Minedub), Laurent Serge Etoundi Ngoa (photo), ce lundi 4 mai 2020 à la radio publique.

« Nous sommes au terme de la première phase de cette opération. Après l’aval du Premier ministre, les Camerounais qui seront choisis vont être dispatchés dans différentes écoles du pays », a déclaré le Minedub, à l’issue d’une réunion avec la Commission centrale de recrutement qui a permis de peaufiner les contours de cette opération.

Outre la détention d’un Certificat aptitude pédagogique des instituteurs des écoles maternelles et primaires (Capiemp), plusieurs autres critères vont également été pris en compte lors de cette présélection. « Nous allons privilégier ceux qui ont été formés depuis des années et qui n’ont pas pu avoir un emploi. La Fonction publique ne recrutant que les personnes âgées d’au plus 32 ans, nos partenaires ont voulu qu’on trouve une solution à ce problème social en allant jusqu’à 40 ans. Nous l’avons fait », explique le ministre.

Ce dernier précise toutefois qu’à cause de l’inadéquation entre le nombre des enseignants formés et les places disponibles, « les enseignants ayant de l’expérience sont en première ligne ».

Cette opération s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la réforme de l’éducation au Cameroun (Parec) financé par la Banque mondiale (BM), dont l’objectif est de recruter 12 000 enseignants à terme. Ce programme vise notamment à résorber le déficit d’enseignants dans certaines localités du pays, notamment en zones rurales.

 « L’Onu et l’Unesco veulent que nous ayons un maître pour 40 élèves. Au Cameroun, nous sommes à un maître pour 51 élèves. Il faut réduire cela », indique Laurent Serge Etoundi Ngoa. Le Parec a remplacé le Programme d’amélioration de l’équité et de la qualité de l’éducation (Paeque), qui a notamment permis de recruter 9000 instituteurs.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.