Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Limbe : Sept personnes accusées d’avoir organisé un trafic d’enfants, au tribunal

Limbe : Sept personnes accusées d’avoir organisé un trafic d’enfants, au tribunal

Paru le vendredi, 12 mars 2021 12:38

L’audience préliminaire des sept personnes accusées d’avoir organisé un trafic d’enfants dans la région en crise du Sud-Ouest, s’est ouverte vendredi 5 mars devant le tribunal de première instance (TPI) de Limbe, chef-lieu du département du Fako.

Celle-ci a été ajournée au 17 mars prochain pour permettre au tribunal de décider s’il existe suffisamment de preuves pour justifier la tenue d’un procès, rapporte le quotidien à capitaux publics Cameroon tribune dans son édition de ce vendredi.

Selon le média public, les principales suspectes, Mokube Sharlotte Bottech et Mbotake Vivian Ndialle, ont été inculpées de «traite» d’enfants. Il leur est reproché d’avoir déplacé «26 enfants de leur domicile parental à Pondo Balue, dans le département du Ndian, en vue d’en tirer directement un avantage financier».

Leurs cinq complices, dont un Nigérian, sont accusés d’avoir pratiqué «le trafic d’enfants» en finançant le voyage de 26 enfants de leur domicile parental jusqu’à Limbe en vue de les réduire au travail forcé et à l’esclavage. Les suspects ont été interpellés les 24 et 25 février par les éléments de la gendarmerie de Limbe.

Lors de l’opération, les gendarmes sont tombés sur 26 enfants originaires du village Pondo Balue, dans l’arrondissement d’Ekondo-Titi. Ces mineurs avaient été enlevés à leurs parents et amenés clandestinement à Limbe pour travailler dans des domiciles et autres activités agricoles. Ils se trouveraient toujours à la gendarmerie de la ville en attendant d’être récupérés par leurs parents, selon le journal.

La déléguée départementale du ministère des Affaires sociales (Minas) pour le Fako, Irène Manga, a déclaré que les parents des enfants avaient été contactés et invités à attendre leur progéniture sur place.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.