Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Buea : une dizaine de blessés dans l’explosion d’une bombe artisanale

Buea : une dizaine de blessés dans l’explosion d’une bombe artisanale

Paru le lundi, 13 décembre 2021 10:09

Une explosion a détonné dans la nuit du 12 au 13 décembre dans une foire commerciale à Bongo Square, à Buea, dans la région du Sud-Ouest. D’après une source sécuritaire contactée par SBBC, il s’agit d’un Engin explosif improvisé (EEI) posé sur cet espace festif.

Aucun bilan officiel n’a encore été établi, cependant plusieurs sources sur place parlent de dizaine de blessés. Des images de personnes légèrement atteintes ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

D’après le réseau d’information sur la crise anglophone Cameroon News Agency, l’attaque a été revendiquée par les Buea Ghost Fighters, une milice séparatiste active dans la région du Sud-Ouest en particulier. Information que SBBC n’a pas été en mesure de confirmer de façon indépendante.

Il est à rappeler que cette milice séparatiste s’est illustrée ces dernières semaines par de nombreuses attaques de ce type sur des cibles civiles. Deux chauffeurs de taxi et leur véhicule ont ainsi été pris pour cible et il y a quelques jours, un EEI avait été posé dans un marché de la ville.

Par ces attaques, les Buea Ghost Fighters tentent de faire respecter l’opération de désobéissance, les Ghost Town (Ville morte) civile lancée par les séparatistes depuis 2017.

Le conflit actuel dans les régions Nord-Ouest et du Sud-Ouest a commencé fin 2016 avec des revendications des avocats et des enseignants anglophones pour une meilleure prise en compte de la langue anglaise dans leur métier.

Revendications satisfaites par le gouvernement. La crise anglophone qui en est née a dégénéré dès 2017 en conflit séparatiste qui a déjà, fait près de 5000 morts d’après des organisations non gouvernementales. Malgré la main tendue maintes fois réitérée du président de la République, les attaques séparatistes contre l’armée et les civils n’ont pas cessé.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.