Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Recrutements dans l’armée : une dizaine de falsificateurs de documents arrêtés par la gendarmerie

Recrutements dans l’armée : une dizaine de falsificateurs de documents arrêtés par la gendarmerie

Paru le jeudi, 21 janvier 2021 11:15

Le 19 janvier 2021, la brigade de gendarmerie de Nlongkak a mené une opération dans les alentours de la sous-préfecture de Yaoundé 1er ayant conduit à l’interpellation d’une dizaine d’individus.

Les pandores ont également mis la main sur des centaines de documents falsifiés, des faux timbres fiscaux et cachets des autorités administratives et judiciaires habilités à authentifier ou à légaliser les copies des documents officiels tels les actes de naissance, les diplômes, les extraits du casier judiciaire, etc.

« Ce réseau s’est constitué depuis belle lurette autour de la sous-préfecture de Yaoundé 1er, que ses membres écument notamment à cause de la proximité avec les services du gouverneur du Centre, la seule autorité administrative habilitée à authentifier les diplômes », souffle un agent de la sous-préfecture.

Ce dernier précise qu’en raison de l’affluence que charrient toujours les recrutements au sein des forces de défense et de sécurité, de nombreux candidats évitent tracasseries et longues attentes. Ils préfèrent alors se tourner vers ces jeunes qui se proposent de prendre en main la légalisation de leurs documents.

« Ils ne se contentent pas d’imiter les signatures des autorités, ils vont jusqu’à la production de faux diplômes et actes de naissance », soutient une source sécuritaire qui ne compte plus les nouvelles recrues sorties des rangs en pleine formation pour diplôme non authentique.

S’il n’est pas nouveau, le phénomène de la falsification des documents ne concerne pas les seuls recrutements au sein des forces de défense et de sécurité. Il affecte aussi les concours d’entrée dans les grandes écoles et même les recrutements dans la fonction publique.

« La solution réside dans la numérisation tous azimuts des documents officiels, et davantage l’acte de naissance qui apparait comme le document fondamental », propose un responsable du Bureau national de l’état civil.

La Gendarmerie nationale recommande la plus grande vigilance aux candidats au recrutement au sein des forces de défense et de sécurité et au concours d’entrée à l’Ecole militaire interarmées (Emia) lancés par le ministère de la Défense.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.