Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le « Train express » reprend du service, près de cinq ans après le drame d’Eséka

Le « Train express » reprend du service, près de cinq ans après le drame d’Eséka

Paru le jeudi, 24 juin 2021 09:47

Le « Train express » entre Douala et Yaoundé reprend du service le 1er juillet prochain, annonce le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, dans un communiqué ce mercredi. « Le voyage inaugural qui se fera au départ de la gare centrale de Bessengue à Douala va permettre de lancer une nouvelle offre de transport par train entre Douala et Yaoundé. Deux trains quotidiens au départ de Douala (6h00) et Yaoundé (14h30) vont desservir, à l’aller comme au retour, les gares d’Edéa, Messondo, Eséka, Makak et Ngoumou»,  indique le ministre des Transports.

Le membre du gouvernement avait procédé, le 29 avril dernier, à un « voyage essai » à bord du train express qui va à nouveau relier la capitale à la métropole économique. Avant le départ, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe avait notamment inspecté les quatre locomotives acquises par l’État en 2019 et les 40 voitures chinoises réhabilitées en prélude à la réouverture de la ligne Douala-Yaoundé. Cette ligne avait été fermée il y a près de cinq ans, à la suite de l’accident ferroviaire survenu le 21 octobre 2016 à Eséka, chef-lieu du département du Nyong-et-Kellé dans la région du Centre.

Le déraillement du train 152 avait officiellement fait 79 morts et 800 blessés. Il s’agit de l’accident ferroviaire le plus meurtrier du pays. À la suite de cette catastrophe sans précédent, le chef de l’État avait décidé de la mise à disposition d’une enveloppe d’un milliard de FCFA au titre de « l’assistance complémentaire » aux victimes et de leurs ayants-droits. Dans le cadre d’une enquête officielle commandée par les autorités camerounaises, un rapport d’experts avait jugé la Cameroon Railways (Camrail), concessionnaire des chemins de fer du Cameroun, responsable de l’accident, en pointant notamment des défaillances techniques.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.