Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Coronavirus : pourquoi l’Adamaoua est la région la moins touchée

Coronavirus : pourquoi l’Adamaoua est la région la moins touchée

Paru le lundi, 24 août 2020 16:14

La région de l’Adamaoua est, avec l’Extrême-Nord et le Nord, l’une des régions les moins touchées par le coronavirus (Covid-19) au Cameroun. Le 22 août, elle comptait officiellement 234 cas positifs pour 9 décès. Un bilan largement inférieur aux régions les plus touchées comme le Centre et le Littoral, avec respectivement 9538 cas et 106 décès et 4 084 cas et 98 décès d’après des chiffres recensés à la date du 12 août 2020. Comment expliquer cette situation alors que plusieurs foyers de contamination ont été détectés dans six des neuf districts de santé que compte la région ?

« Ces résultats confortables sont le fruit des actions entreprises par les gestionnaires de l’incident au niveau régional que sont le gouverneur et le délégué régional de la Santé publique », selon le Dr Linda Esso, sous-directrice de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au ministère de la Santé publique (Minsanté). En effet, les autorités locales n’ont pas attendu l’arrivée des premiers cas dans la région pour se lancer dans la prévention via la sensibilisation des populations.

« Ils ont mis sur pied la cellule de veille sanitaire dès le début de l’épidémie. Des campagnes de sensibilisation, en collaboration avec les autorités administratives, les leaders communautaires, traditionnels, religieux et associatifs, ont été menées de manière intensive », a déclaré Dr Esso lors du traditionnel point quotidien sur la pandémie samedi. L’activation du système régional de gestion de l’incident a par ailleurs permis le dépistage en poste fixe, la prise en charge précoce des cas ainsi que le suivi des contacts. « La stratégie mobile de dépistage qui sera implémentée dans les tout prochains jours permettra d’améliorer les performances de cette région », affirme cette responsable du Minsanté.

L’Adamaoua a confirmé son premier cas de Covid-19 le 16 avril. Jeudi dernier, le préfet de la Vina, département dont dépend Ngaoundéré, capitale régionale et épicentre de l’épidémie (225 cas), est descendu sur le terrain pour sensibiliser les populations notamment sur le port du masque, obligatoire dans les lieux publics. Fritz Dikosso Seme annonce une phase répressive après celle de la sensibilisation, avec des contraventions pouvant aller jusqu’à 25 000 FCFA pour tous ceux qui ne respectent pas les mesures gouvernementales de lutte contre la Covid-19. À noter que le Cameroun compte au total 18 662 cas confirmés, dont 17 065 guérisons et 408 décès, selon les derniers chiffres communiqués par les autorités.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.