Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : l’armée ravitaille les populations de Muyuka en denrées alimentaires

Crise anglophone : l’armée ravitaille les populations de Muyuka en denrées alimentaires

Paru le mercredi, 26 août 2020 13:34

L’armée camerounaise se soucie du bien-être des populations victimes de la crise anglophone qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. C’est le sens à donner aux dons que viennent de faire la 2e région militaire et la 2e région de gendarmerie. Constitué de denrées alimentaires et d’autres articles ménagers, cet appui a été remis dimanche 23 août 2020, aux habitants de Yoke, dans l’arrondissement de Muyuka.

Le colonel Eyenga Severin, commandant du la 21e Brigade d’infanterie motorisée (Brim), a présidé cette cérémonie, qui avait pour cadre l’école publique de Yoke, au nom du général de brigade Eba Eba Bede Benoit, commandant de la 2e région militaire et du général de brigade Toungue Elias, commandant de la 2e région de gendarmerie.

« Les objets que nous avons apportés doivent être partagés afin que chacun ait sa quote-part même si elle est petite. Vous devez savoir que nous nous soucions de votre bien-être », a-t-il déclaré. Il a ajouté que le travail (militaire) de protection de la population serait facilité si les militaires travaillaient main dans la main avec la population.

Le colonel Tchinda Mbouzikeu Henri, commandant de la légion de gendarmerie du Sud-Ouest, a encouragé la population à coopérer avec les soldats en leur apportant tous les renseignements qu’ils ont. En recevant les présents au nom de sa communauté, le président du conseil général de la jeunesse de Yoke, Levis Fomuboh, a salué le geste de générosité des soldats qui ont pensé à eux en ces temps difficiles. Selon le porte-parole des populations de Yoké, les atrocités « insupportables » commises sur les habitants de la localité leur « ont fait perdre confiance ».

En promettant de travailler en synergie pour « la reconstruction de leur communauté », ces populations ont suggéré à la hiérarchie militaire de se pencher sur le cas de certains de leurs membres qui se trouvent en détention.

B.E.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.