Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Oui, il y a eu au moins deux morts près de Foumbam lors des législatives et municipales 2020

Oui, il y a eu au moins deux morts près de Foumbam lors des législatives et municipales 2020

Paru le mercredi, 12 février 2020 09:27

Il paraît que des tensions entre communautés politiques ont provoqué la mort de deux jeunes dans la localité de Koupa-Matapit.

Y a-t-il eu mort d’hommes aux environs de Foumban, dans le Noun, lors des municipales et législatives du 9 février 2020 ? La réponse est : Oui !

Sur les réseaux, des photos d’un jeune dénommé Amidou Motaponi sont accompagnés d’une légende selon laquelle, il a été pris à partie après le double scrutin par d’autres jeunes qui l’accusaient de rouler pour le parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Et pour cause, dans cette partie du Cameroun, le parti politique dominant est l’Union démocratique du Cameroun (UDC). Ce qui cause parfois de vives tensions.

Mais, cela ne veut pour autant pas dire que ce sont les militants de l'UDC qui ont perpétré le meurtre. Seules les enquêtes judiciaires pourront apporter des éléments de culpabilité ou pas. Cependant, il y a eu effectivement mort d’hommes.

14772 sbbc

Comme autorité morale et religieuse, le Sultan Mbombo Njoya, confirme qu’il y a eu deux morts dans un contexte électoral surchauffé. Le Sultan a immédiatement adressé un message de condoléances aux familles éprouvées après l’assassinat de deux fils du Noun dans la localité de Koupa-Matapit. C’est sur la route qui relie Foumban, le chef-lieu du département du Noun à Njitapon. « Le Roi déplore par ailleurs ces agissement qui sont non seulement ignobles et barbares mais condamnables par toutes les religions et par toutes les lois d’ici et d’ailleurs », a déclaré le Sultan Roi des Bamoum.

S.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam